menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

vendredi 1 mars 2013

Mon avis sur "Le Demi-Monde, tome 1 : hiver" de Rod Rees


542 pages
Editeur : Editions J'ai lu (janvier 2013)
Collection : Nouveaux Millénaires
Origine :Angleterre
Traduction française : Florence Dolisi





Voici mon avis concernant "Le Demi-Monde, tome 1 : hiver" de Rod Rees.


Voici le résumé figurant au dos de l'ouvrage :

«Le Demi-Monde est la simulation informatique la plus avancée jamais conçue. Créé pour entraîner les soldats à la guérilla urbaine, ce monde virtuel est volontairement bloqué dans une guerre civile permanente. Ses trente millions d'habitants numériques sont gouvernés par les avatars des plus cruels tyrans de l'Histoire : Heydrich, l'architecte de l'Holocauste; Beria, le bourreau de Staline; Torquemada, l'Inquisiteur sans pitié; Robespierre, le visage de la Terreur...

Quelque chose s'est cependant détraqué à l'intérieur même du Demi-Monde, et la fille du président des Etats-Unis y est restée coincée. Il incombe à l'agent Ella Thomas d'aller la récupérer, mais, une fois sur place, la jeune femme se rend compte que les règles du jeu sont faussées...

Le monde réel pourrait bien courir un danger que nul n'a encore osé imaginer !»


Voici le book-trailer de l'ouvrage :

 


Envie de lire le prologue ? C'est par ici :




Mon avis concernant cet ouvrage : 

Le Demi-Monde n'est rien d'autre qu'une impressionnante simulation informatique gérée par ABBA (rien à voir avec le groupe de musique suédois des années 70. ^^), un ordinateur qui, du point de vue des Dupes (habitants du Demi-Monde), est considéré comme un Dieu.

Voilà déjà qui donne a réfléchir : et si nous-mêmes n'étions que de simples avatars dans un monde virtuel ?
Je ne suis pas folle, ne vous inquiétez pas. Ce que je souhaite exprimer ici c'est l'immense réalisme de l'histoire que nous conte ce livre. Vraiment, ça fait froid dans le dos !

Avec les progrès technologiques de notre propre monde, nous ne sommes qu'à deux doigts d'être en mesure de créer un tel "outil" pour le compte de nos armées. Car, il faut bien le rappeler, le Demi-Monde a été créé dans le but d'entraîner les soldats... américains ! Logique. Une idée pareille est plus crédible si elle sort directement de cerveaux américains, non ? ^^
Il n'y a qu'à voir ce qui se passe dans la plupart des films : qui sauve toujours le monde ? Les Américains ! Qui a des super-héros en veux-tu, en voilà ? Les Américains ! Qui possède des technologies super avancées que les autres n'ont pas ? Les Américains ! Où les extra-terrestres décident-ils de se crasher ? Bingo ! Chez les Américains ! ^^


Bref. Tout ce blabla pour dire que nous avons affaire à un ouvrage mettant en scène... oui ! Bravo ! Vous avez tout compris ! Des Américains. ^^

Mais n'allez pas vous méprendre : cette fois les patriotes de la Bannière Etoilée ne sont pas présentés sous leur meilleur jour. Leur merveilleuse expérience finit par déraper (c'est ça de vouloir jouer aux apprenti-sorciers ou à Dieu ! ^^). Une personne qui n'aurait jamais dû en faire partie se retrouve coincée dans l'univers impitoyable du monde virtuel. Pour donner plus de poids à ce petit incident, on apprend qu'il s'agit de Norma, la fille du président en personne ! Et comme si ça ne suffisait pas, l'armée américaine ne peut pas envoyer de troupes pour la sauver. La seule mission de secours qui pourra être envoyée sera composée d'une seule et unique personne : Ella Thomas.

Cette jeune femme afro-américaine qui pensait simplement passer une audition pour chanter du Jazz se retrouve agent en mission pour l'armée américaine dans l'enfer du Demi-Monde.

Parlons-en un peu de ce Demi-Monde.

C'est un endroit extrêmement hostile, divisé en différents quartiers surpeuplés avec une identité propre à chacun. Ces quartiers ont un côté ségrégationnistes : les habitants y étant affectés en fonction de leur race, de leurs pratiques ou de leurs religions. Tout a été calculé de manière à créer des tensions et veiller à ce que ce monde soit en guerre civile perpétuelle.

Le niveau technologique a toutefois été ramené à celui de la fin du XIXème siècle. Pas de bombe atomique mais tout le nécessaire pour tenir de longues guérillas et autres guerres civiles.

Mais tout ceci ne suffisait pas. Les créateurs du Demi-Monde ont donc eu l'ingénieuse idée de mettre à la tête de chacun des quartiers les pires personnages de l'Histoire : Heydrich, Beria, Robespierre...

Dans ce premier volume, le tyran "vedette" est Heydrich, nazi architecte de l'Holocauste et tristement célèbre personnage de notre réel passé historique.

Vous me direz que vous ne voyez pas bien en quoi la situation est dramatique : après tout, si c'est une simulation virtuelle il suffit d'arrêter le programme, de taper sur la touche "Echap" ou même de tout débrancher.

Mais il faut savoir qu'il est tout à fait possible de mourir dans cette "réalité virtuelle" (oui, je pense que "réalité virtuelle" est le terme le plus approprié).

Le Demi-Monde est bien plus qu'une simple simulation informatique, c'est une sorte de nouvelle dimension, une sorte de monde parallèle relié à notre propre monde par des passerelles virtuelles. Et autre fait très inquiétant (ce qui se cache derrière la phrase "... une fois sur place, la jeune femme se rend compte que les règles du jeu sont faussées..." dans le résumé de l'ouvrage.), les Dupes ne sont peut-être pas aussi dupes que ça.

Stop ! Je ne vous dirai pas un mot de plus sur l'histoire et le contexte. ;-)

----------------------------

Le concept de cette quadrilogie est vraiment original. J'ai vraiment adhéré et je tiens à décerner un coup de coeur à ce premier tome qui nous fait voyager alternativement dans les deux mondes (le réel et le virtuel) à chaque nouveau chapitre (surtout au début de l'histoire pour nous aider à nous imprégner en douceur).

La première immersion pourra peut-être paraître un peu difficile mais quelques pages suffiront à vous faire sentir comme un poisson dans l'eau.

Et pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les termes spécifiques de l'histoire, un glossaire est présent à la fin de l'ouvrage.

 Sachez aussi que ce roman est plutôt dangereux : vous risquez de développer une véritable addiction et ressentir un manque terrible en arrivant au cliffhanger final. Mais rassurez-vous, trois autres volumes sont prévus pour assouvir notre soif.

La mauvaise nouvelle c'est qu'il va nous falloir patienter jusqu'au mois d'octobre 2013 pour avoir notre prochaine dose. ;-)


En conclusion :  

Un véritable coup de coeur pour ce premier volet qui m'a donné des frissons dans le dos de par la crédibilité du monde qu'il nous propose de découvrir.

Les amateurs de science-fiction seront comblés par cette dystopie terrifiante.

A découvrir absolument !

En plus, la couverture d'inspiration steampunk est magnifique ! Que demander de plus ?

La suite, pardi ! ;-)


Un grand merci aux éditions J'ai Lu pour cette belle découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire