menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

lundi 11 mars 2013

Interview-chat de Tiffany Schneuwly


Il était une fois sur le forum l'Alchimie des mots...

Avant la fermeture de l'Alchimie des mots, j'ai tenu à sauver tous les compte-rendus des interviews-chat que nous avions animées, Sélène et moi, afin de ne pas voir ces merveilleux moments d'échange disparaître en fumée.

C'est avec beaucoup d'émotion que je les partage avec vous sur ce blog.
En espérant que vous prendrez  autant de plaisir à les découvrir (ou les revivre) que nous avons eu à accueillir tous ces auteurs bien sympathiques.

** Avertissement : ces interviews ont été faites lors d'un tchat, ce qui peut expliquer que des fautes de frappe ou d'orthographe puissent être présentes et que certaines phrases puissent s'avérer un peu maladroites. Nous avions préféré conserver le texte en l'état pour ne pas perdre une miette de la spontanéité de ces échanges en direct. ;-)

Voici donc en exclusivité la retranscription intégrale 
de l'interview-chat de :
   

*** Retrouvez ma chronique concernant "Le Requiem d'un soupir" de Tiffany Schneuwly, paru aux éditions Val Sombre, par ici : http://les-chroniques-de-lana.blogspot.fr/2012/02/mon-avis-sur-le-requiem-dun-soupir-de.html


27 avril 2012, 21h00 : Début de la séance.

Lana :
Bienvenue à tous sur le forum l'Alchimie des mots pour cette interview-chat. Je souhaite tout d'abord rappeler rapidement le déroulement de la séance aux membres du forum présents ce soir.
J'ouvre la session en posant les deux premières questions. Une fois que notre invité aura répondu, je donnerai la parole à chacun de vous dans l'ordre d'inscription.
Je vous demanderais de ne pas intervenir tant que je ne vous aurais pas accordé la parole afin de ne pas perturber le bon déroulement de l'interview..
Une seule question par personne et par tour. Évidemment je ferai autant de tours de table que nécessaire et ainsi jusqu'à la fin de la séance.
Ce soir, nous avons le plaisir d'accueillir Tiffany Schneuwly. Bonsoir Tiffany.

Tiffany Schneuwly :
Bonsoir Lana! Et merci de m'accorder cette interview-chat! ;-)

Lana :
Merci à toi d'avoir accepté notre invitation. Tiffany, Pourrais-tu te présenter brièvement et nous dire ce qui t'a séduite dans ce projet d'interview-chat pour accepter d'y participer ?

Tiffany Schneuwly :
Bon, et bien, comme vous vous en doutez sûrement, je m'appelle Tiffany Schneuwly et je suis passionnée d'écriture. Passionnée, à tel point que je me suis dit un jour "et si j'essayais d'écrire une histoire?". L'histoire est née, et, à ma plus grande surprise, elle a été publiée. Depuis, c'est une drogue pour moi et j'espère n'être qu'au tout début d'un long parcours d'écrivain! En ce qui concerne l'interview-chat, je pense qu'en tant qu'auteure débutante, c'est une véritable chance de pouvoir discuter avec des amateurs de lecture et d'écriture, ne serait-ce que pour avoir un regard extérieur sur mon parcours, découvrir ce que je pourrais améliorer ou développer!

Lana :
N'oublie pas de me signaler que tu as terminé de répondre en écrivant "voilà". ;-)

Tiffany Schneuwly :
oh! toutes mes excuses! Voilà! ;-)

Lana :
Ton roman « Le Requiem d'un soupir » est un concentré d'émotions qui sonne avec une étonnante justesse d'un bout à l'autre de l'histoire. Comment as-tu fait pour réussir à exprimer aussi bien tous ces sentiments ?

Tiffany Schneuwly :

Je pense que le fait que cette histoire soit en partie auto-biographique m'a aidée à communiquer mes émotions et à les faire ressentir aux lecteurs. A bien des reprises, j'ai revécu certains passages de ma vie et j'étais tellement prise dans mon récit que j'en avais moi-même les larmes aux yeux. C'est parce que c'est une histoire vraie, je pense, qu'elle parvient à toucher ainsi les lecteurs! Voilà.

Lana :
Merci pour tes réponses, Tiffany. Je vais maintenant donner la parole aux membres du forum.
Sélène, c'est à toi.

Sélène :
Merci et Bonsoir !
Tu nous parlais de la première histoire que tu as fait naitre, et qui a été publiée. Tu es un toute jeune auteure et j'aimerai savoir ce qui s'est passé dans ta vie quand tu as su qu'elle serait publiée ? Qu'est ce que cela a changé dans ta vision des choses et de ta passion ?
Ta passion pour l'écriture ? Pardon..

Tiffany Schneuwly :
ça a été un grand chamboulement, et beaucoup de choses qui m'arrivaient en même temps. Je venais tout juste de terminer mes études et je faisais mes premiers pas dans le monde du travail. Du coup, au début, j'étais tellement enthouisaste que je devais faire attention à ne pas oublier mon travail! C'est peut-être une des raisons qui a fait que, selon moi, cette histoire a été publiée trop vite. J'aurais du prendre plus de recul pour prendre les choses les unes après les autres. Après, au niveau de ma passion, ça a vraiment tout changé. Je ne connaissais la littérature que par les livres que je lisais et les quelques textes que je gribouillais. J'en ensuite découvert tout ce qui se cache derrière la publication d'un roman, depuis la signature du contrat à sa parution, et je me suis dit "wow!". J'avais l'impression d'avoir été propulsée dans un nouvel univers. J'ai alors commencé à réapprendre ma passion. Et, aujourd'hui, je suis encore en plein apprentissage! Voilà! ;-)

Sélène :
Merci Tiffany !!

Lana :

Sophie, c'est à toi.

Sophie :
Bonsoir Tiffany .

Tiffany Schneuwly :
Bonsoir Sophie! :-)

Sophie :
Une question peut-être inhabituelle... mais comment est le milieu de l'écriture en Suisse ? Nous connaissons les difficultés en France des librairies, des jeunes auteurs, et encore des maisons d'éditions naissantes... mais comment est la situation au pays du chocolat ? La difficulté de se faire publier, tout ça...

Tiffany Schneuwly :
Je dirais que, de manière générale, se faire publier n'est pas une chose évidente, où que l'on soit. Mais il faut savoir que la Suisse est un pays très fermé à tout ce qui touche au monde des arts. Il y a très peu de maisons d'édition, et les rares qui existent privilégient plutôt les ouvrages scientifiques, les doctorats, les documents historiques, etc... Sans compter qu'il y a encore la barrière des langues. En Suisse, nous avons 4 langues nationales. Donc, un auteur qui publie en français n'a pas une portée énorme sur son pays. Sans compter que nous n'avons pas le prix unique du livre, comme vous l'avez en France, ce qui fait que les livres coûtent relativement chers. Pour résumé, je dirais que, si la publication d'un livre n'est pas une chose évidente, quand on est suisse, on a presque meilleure temps d'aller voir ce qu'il se passe chez nos voisins les français! voilà!

Lana :
Phero, c'est à toi.

Phero :
Bonsoir Tiffany.

Tiffany Schneuwly :
Bonsoir Phéro!

Phero :
Et merci Lana, lol. Tiffany ma question est simple . Le requiem est un roman que je qualifierai d'àn plusieurs niveaux. Comment as-tu défini la frontière entre l'émotionnel et le fantastique?

Tiffany Schneuwly :
Le fantastique, dans le roman, est représenté par une petite fille qui a un rôle de conscience et qui n'et visible qu'aux yeux de l'héroïne. J'ai créé une frontière en ne faisant interragir cette part de fantastique qu'avec un seul personnage. Et je l'ai minimisée en la représentant par une fillette qui, à priori, n'a rien de fantastique. C'est juste une enfant. Cette conscience a été le soutien émotionnel de l'héroïne durant toute l'histoire. Mais alors qu'elle lui apparaissait sous forme d'enfant, elle avait souvent des réflexions plutôt adultes. Je pense que ce sont ces réactions un peu trop adultes pour une fillette qui nous font nous rappeler que, non, elle n'existe pas réellement. Mais c'est parce que c'est une enfant qu'elle parvient à nous faire ressentir tant de choses! voilà!

Phero :
merci Tiffany :-)

Lana :

A toi Léomète

Léomète :

Merci ! Bonsoir Tiffany ! ;-)

Tiffany Schneuwly :
Bonsoir Léomète!

Léomète :
Tu as toujours écrits, sur différents supports, depuis petite je crois. Comment passe t’on au stade de l’édition ? C’est un cap ; les exigences de la maison d’édition doivent être lourd. Comment ça se passe concrètement ?

Tiffany Schneuwly :
Je crois que se sont les exigences des lecteurs qui sont les plus lourdes! (rires) J'ai publié mon premier roman, encouragée par ma maman, auprès d'une petite maison d'édition. Cet éditeur ne poussait pas franchement ses auteurs à travailler leurs textes. Du coup, la naïveté de mon premier récit a réussi à convaincre certains lecteurs, mais d'autres se sont montrés plus critiques, et je les en remercie. Je crois que le meilleur moyen de passer ce cap, c'est de se confronter aux avis des lecteurs, ce sont eux qui ont le plus à nous apprendre. J'ai eu la chance de pouvoir rééditer mom premier roman et je suis d'ailleurs en train de le retravailler. J'essaie de tenir le plus possible compte des premières critiques que j'ai reçues. Ensuite, j'ai croisé la route d'autres éditeurs qui m'ont directement mise en contact avec des correcteurs. Et c'est un soutien non négligeable que je suis bien contente d'avoir! voilà!

Léomète :
Merci Tiffany ! ;-)

Tiffany Schneuwly :
Je t'en prie! ;-)

Lana :
Je vais me permettre de poser une question de la part de Laetitia qui n'a malheureusement pas pu être parmi nous ce soir :
« Pourquoi la figure de l'ange est très présente dans tes romans? Quelle signification/importance ont ils pour toi? »

Tiffany Schneuwly :
Ah! Les anges! Oui, j'avoue, ce sont mes créatures fétiches! Et puis, ce sont aussi des personnages chers à ma maman (dont je suis très proche). Quand j'ai choisi d'écrire ma première histoire, j'ai tout de suite su que je voulais me diriger vers le fantastique, car c'est mon domaine préféré. Les anges se sont imposés naturellement car ce sont des créatures qui me fascinent et auxquels je n'ai pas de peine à croire. Et puis, j'avais envie d'explorer un autre domaine que celui de la sorcellerie et du vampirisme! :-) voilà!

Lana :
Pourrais-tu partager avec nous ta manière de procéder du moment où une idée germe dans ta tête au moment où tu mets le point final à un roman ?

Tiffany Schneuwly :
Bien sûr! Je commence généralement par choisir un thème que je veux travailler, et je cherche de suite un titre pour le roman. Etrangement, si je n'ai pas le titre, j'ai de la peine à me lancer. Ensuite, je choisis mes personnages et je fais une fiche descriptif pour chacun d'entre eux. Bien sûr, il arrive parfois que certains personnages s'invitent en cours d'écritire et n'étaient pas prévus à la base. Mais ils passent également par la case "description". Ensuite, je décris chapitre par chapitre ce qui va se passer. Pas dans les détails, juste un paragraphe par chapitre. ça me permet de garder un fil conducteur durant l'écriture et de ne pas me laisser entraîner par mon imagination qui risque de faire partir l'histoire dans tous les sens et de la faire perdre en cohérence. voilà!

Lana :
Merci. Sélène, c'est à toi.

Sélène :
Je sais que c'est une question qui revient souvent mais... j'aimerais tout de même te la poser à Toi.

Tiffany Schneuwly :
Et j'y répondrai volontiers! ;-)

Sélène :
Quels sont tes "rituels d'écriture" ? Comment te mets tu en "condition" pour écrire, qu'est ce qui te porte ?? Ou te transporte plutot...

Tiffany Schneuwly :
Je n'ai pas vraiment de rituels, mais plutôt, comme tu le dis, des conditions. J'ai besoin de bruit autour de moi. J'ai plus de peine à écrire dans le silence. Je n'écoute pas non plus de musique car je me surprends trop souvent à chanter au lieu d'écrire. En général, j'allume la télévision sur une chaîne au hasard ou alors la radio. Je sais que beaucoup d'auteurs ont l'habitude d'écrire sur papier avant de transcrire leurs récits sur l'ordinateur. Pour moi, ce n'est pas le cas. Je confie directement tout à mon cher PC! En ajoutant encore mon canapé, je dirais que j'ai là tout ce qu'il faut pour être à l'aise et faire évoluer mes personnages!:-) voilà!

Lana :
A ton tour Sophie.

Sophie :
Alors... J'ai peur de faire une grosse boutade mais Tiffany, reprends-moi si je me plante.

Tiffany Schneuwly :
Est-ce que je dois avoir peur? :-p

Sophie :
Il me semble que "Entre deux feux" est déjà sorti, avec un autre éditeur (compte auteur ?). A présent, il sort avec un autre (non, oui, Sophie, arrête la picole).
Comment s'est passé la réécriture ? As-tu tout recommencer ou juste repris ce qui te paraissait gênant ? La première édition était-elle ""irréfléchie"", rapide ? (je ne suis pas très claire :s)

Tiffany Schneuwly :
Tu as presque tout juste! ;-) Entre deux feux a été publié en décembre 2010 chez Mon Petit Editeur. MAis ce n'était pas du compte d'auteur. Cet éditeur ne fait rien payer à ses auteurs, mais travaille avec un système d'impression à la demande. Je vais peut-être commencer par expliquer pourquoi je change d'éditeur.

En fait, c'est un peu le hasard qui m'a donné cette occasion. Une éditrice qui travaille chez Kirographaires Editions m'a contactée d'elle-même car elle avait lu un extrait de Entre deux feux et avait beaucoup aimé l'univers. Elle m'a donc parlé de la maison d'édition pour laquelle elle travaille et m'a demandé si je n'avais pas un manuscrit sous la main à lui transmettre. A ce moment-là, je n'en avais pas. Par contre, elle m'a expliqué la manière de travailler de sa maison et c'est cette maière de travailler qui m'a attirée. J'ai donc demandé s'ils pratiquaient auss les rééditions et elle m'a répondu positivement. C'est donc comme ça que l'occasion de donner un nouveau soufflre à l'histoire s'est présentée. Ensuite, comme je l'ai dit précédemment, Entre deux feux a été publié sous l'enthouisasme et l'impatience d'une jeune auteure qui voyait un rêve se réaliser. Ce n'étais franchement pas évident de prendre du recul, j'étais tellement pressée de tenir le roman entre mes mains. Je ne dirais pas que cette première édition était irréfléchie, mais effectivement rapide et surtout bâclée au niveau des corrections. J'ai donc opté pour les grands moyens pour la réédition :

J'ai soumis ce premier tome à une correctrice et co-auteure avec qui j'ai l'habitude de travailler et qui fait des corrections draconniennes. Comme nous sommes très différentes l'une de l'autre, elle m'a permis de relever les grosses faiblesses du roman et de les corriger. J'ai aussi recruté des bêtas-lecteurs qui sont, en ce moment même, en train de lire ce tome avec les premières modifications que j'ai effectuées. Je compte sur eux pour déceler les derniers points qui ne sont pas cohérents et/ou trop naïfs! Bien sûr, l'histoire restera toujours la même, les personnes qui n'ont lu que la première édition n'auront aucune peine à enchaîner avec la suite.

C'est une véritable aubaine pour moi de pouvoir retravailler ce tome mais, je ne le cache pas, une véritable épreuve pour moi. A bien des reprises je me suis dit "non, j'abandonne, je ne le réédite pas et je laisse tomber cette saga!" Mais, au final, je ne pouvais pas faire un coup pareil à ma mère et aux premiers lecteurs qui m'ont soutenue et ont cru en moi! Voilà!

Lana :
phero, c'est à toi.

Phero :
Merci Lana. Bon Tiffany, ne frappe pas hein, lol.

Tiffany Schneuwly :
heu... lol!

Phero :
Tu as fait 4 mains avec Suzanne que j'ai la grande chance de lire. Qu'est-ce que cela a modifié actuellement dans ta facon d'écrire?

Tiffany Schneuwly :
Beaucoup de choses! :-p En fait, j'ai eu tout à gagner en travaillant avec elle. Nous sommes tellement à l'opposé l'une de l'autre qu'on en devient parfaitement complémentaire. Depuis que j'ai écrit avec elle, j'ai appris à travailler avec plus de rigueur, à faire davantage attention à la cohérence, à ne pas me perdre dans des descriptions ennuyeuses ou inintéressantes et à mieux gérer les scènes d'action. Je lui dois vraiment énormément et j'ai franchement l'impression que j'ai plus gagné à écrire avec elle, qu'elle a gagné à écrire avec moi! voilà!

Phero :
Merci Tiffany :-)

Lana :
Léomète, c'est à toi.

Léomète :
Merci !
Bon, une question un peu bateau, je le crains. Lorsque tu écris ; l’inspiration est‘ elle toujours aussi présente ou est’ elle plus capricieuse ? Est-ce quelque-chose que tu peux favoriser (de part l’endroit où tu écris par exemple, de part la lecture… ).

Tiffany Schneuwly :
Arf... comme beaucoup, je suppose, il m'arrive de souffrir de la page blanche. J'ai des périodes d'écriture, et des périodes de lecture. Et lorsque je suis dans une des périodes, impossible de la mélanger avec l'autre! J'ai trop peur d'être trop influencée par mes lectures lorsque j'écris. :-) Par contre, je m'insire énormément de mon vécu lorsque j'écris. Alors c'est vrai que j'ai souvent les sens en éveil et qu'une situation qui peut paraître banale dans la vie réelle peut tout à fait débloquer ma phase de page blanche et me redonner de l'inspiration! voilà!

Lana :
A-t-on le temps de faire encore un tour de table, Tiffany ?

Tiffany Schneuwly :
Oui, aucun problème pour moi! ;-)

Lana :
Dans ce cas : Quels sont tes auteurs fétiches ?

Tiffany Schneuwly :
J.K. Rowling restera mon modèle, sans hésitation! Sa saga HP m'a accompagnée durant toute mon enfance et mon adolscence. Elle est suivie de près par D. J. MacHale, auteur, entre autres, de la saga Bobby Pendragon. Sinon, j'ai aussi beaucoup d'admiration pour les auteurs francophones tels que Brussolo et Pierre Bottero. Voici pour les grands noms! Maintenant, depuis que j'écris, j'ai découvert énormément d'auteurs encore peu ou moyennement connus qui ont énormément de talent et que j'apprécie tout autant. Je citerais notamment notre cher Frédéric Livyns! ;-) voilà!

Lana :
Merci. Sélène, c'est ton tour.

Sélène :
Le fantastique est apparement ton domaine de prédilection, mais envisage-tu ou désirerais-tu de changer de registre ?? Est-ce le fantastique qui fait partie de ton inspiration ?

Tiffany Schneuwly :
Changer de domaine, pas forcément. Par contre, j'aime travailler le fantastique sous toutes ses formes. Entre deux feux pourrait se rapporcher de l'univers fantastique de Harry Potter (monde des humains et monde des anges, attention, je n'ai pas la prétention de dire que mon histoire vaut cette magnifique saga, bien loin de là!!), Le Requiem d'un Soupir était plus proche d'une histoire vraie que du fantastique. Maintenant, je travaille un thriller, toujours basé sur le fantastique. Et j'ai également un projet d'une nouvelle saga qui tirera plus sur la fantasie que sur le fantastique. Renoncer au fantastique, je ne sais pas si j'y parviendrai un jour. Les seuls fois où j'ai plus ou moins réussi à m'en défaire, c'était lorsque j'écrivais des pièces de théâtre! Voilà!

Lana :
A toi, Sophie.

Sophie :
Eh bien je vais profiter de cette dernière question pour parler du forum. Merci de participer à l'interview-chat. Comment as-tu connu le forum ? Quelque chose t'a poussé à venir ? Le conseillerais-tu à de jeunes auteurs ? (on est pas chauvins, sinon).

Tiffany Schneuwly :
Je l'ai connu grâce au grand gourou Lana! Je la connaissais un peu car je l'avais croisée sur le forum de Val Sombre et, par la suite, je lui ai proposé de lire Le Requiem d'un Soupir. On a discuté plus longuement et, au fil de la discussion, elle m'a reparlé de ce forum. Ajoutez à ça le fait que Laetitia n'a pas arrêté de me chanter ses louanges, et j'ai eu tout de suite envie de venir y faire un tour. Je ne suis d'ailleurs pas déçue du tout! Alors, oui, je le conseillerais à des jeunes auteurs! C'est un excellent moyen de faire un peu parler de soi, de partager son expérience et de retirer également des leçons des réactions des autres membres! On a tout à y gagner en venant y faire un tour! voilà!

Lana :
Merci Tiffany. phero, c'est à toi.

Phero :
Merci Lana. Tout d'abord Tiffany, merci pour le compliment ca me va droit au coeur :-)

Tiffany Schneuwly :
Je t'en prie! :-)

Phero :
Ensuite, je profite que tu ais parlé de théatre. Je sais quetu touches également à la comédie musicale. N'as tu jamais eu envie de transposer l'univers de ta saga entre deux feux dans ce domaine? Je crois que ca rendrait bien!

Tiffany Schneuwly :
:-) je crois que tu commences à me connaître. Oui, ça me plairait énormément. Mais une comédie musicale est un projet gigantesque. Si je dois réussir à réaliser ce rêve, je me lancerais plutôt d'abord avec une pièce qui tire moins sur le domaine du fantastique, je l'avoue, par choix de facilité! Mais c'set un projet que je garde en tête et que je pourrai remettre au goût du jour lorsque j'aurai un peu plus d'expérience dans la mise en scène d'une comédie musicale! Voilà!

Phero :
Merci :-)

Lana :
Léomète, une dernière question ?

Léomète :
Merci.
Quels sont les aspects les plus sympathiques et au contraire les moins agréable lors de l’écriture de tes romans ? (Désolé ça doit revenir souvent ! :-/)

Tiffany Schneuwly :

(aucun souci!!) Les plus sympathiques, je dirais le sentiment de pouvoir tout contrôler. je prends énormément de plaisir à voir évoluer mes personnages, à essayer de travailler leurs réactions, leurs façons de voir les choses, et les faire grandir... La chose la moins agréable, pour moi, c'est la gestion du suspens. C'est mon principal point faible. J'avoue, je ne suis pas une bonne lectrice. Il m'arrive à de nombreuses reprises dans un moment fort du roman de faire une pause et de sauter à la dernière page pour être sûre que je ne vais pas être déçue (non!! pas taper!!). Alors du coup, j'ai trop tendance à vouloir ménager mes propres lecteurs, et j'en oublie de gérer ce fameux suspens! voilà!

Lana :
Il est malheureusement déjà l'heure de clôturer la séance et de libérer notre invitée. Un grand merci pour ta présence ce soir, Tiffany. Un moment de partage très enrichissant avec une auteure sympathique. J'espère que tu as passé un très bon moment. Je tiens à signaler que nous aurons l'occasion de t'accueillir à nouveau très bientôt pour une rencontre-débat sur l'asthme, cette maladie qui est le thème principal de ton roman « Le Requiem d'un soupir ». Nous communiquerons la date de cet événement dès que nous l'aurons fixée ensemble.

Tiffany Schneuwly :
Un tout grand merci à vous tous pour votre accueil, votre enthouisasme et votre intérêt! Je me réjouis de pouvoir renouveler l'expérience en axantun peu plus la discussion sur ce thème qui me tient à coeur! Merci encore à tous!!

Lana :
Merci à toi. ;-)

Sophie :
Merci Tiffange .

Sélène :

Merci ma Tiffange !!

Léomète :
Merci à toi !!! ;-)

Phero :
Merci à toi Tiffany et bonne soirée à toutes et tous :-)

Tiffany Schneuwly :
Oui, bonne soirée à tous et à tout bientôt!! (Merci Léomète)
22h34, Fin de la séance

** Tous droits réservés au blog Les Chroniques de Lana ** 

 Ne pas utiliser sans autorisation. Merci. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire