menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

vendredi 25 janvier 2013

Mon avis sur "Magies secrètes" d'Hervé Jubert

328 pages
Editeur : Le Pré aux Clercs
Dates de parution : août 2012
Origine : France
Collection : Pandore
ISBN : 978-2-84228-487-9
Prix : 16€

 
Voici mon avis concernant "Magies Secrètes" d'Hervé Jubert.


Voici le résumé figurant au dos de l'ouvrage :
"L'empereur de Sequana veut faire disparaître la magie de sa cité et persécute les êtres féeriques. Ils trouvent refuge dans l'hôtel de Beauregard, un détective de l'étrange qui travaille officiellement pour le pouvoir. Depuis quelque temps, des sorts sèment le chaos dans la cité. Une entité maléfique répand la terreur, personne n'est à l'abri. Armé de sa canne-épée, assisté de la jolie Jeanne aux étranges pouvoirs, Beauregard enquête dans les ruelles et les palais de la capitale, transformée en théâtre de cauchemars."



Mon avis concernant cet ouvrage :
Ce roman fait partie du trio de lancement de la nouvelle collection des éditions Le Pré aux Clercs, la collection Pandore, qui met à l'honneur des ouvrages de "fantasy young-adult signés d'auteurs français".

Après lecture, je me demande si le public est véritablement bien ciblé.
J'ai eu l'occasion de goûter à pas mal de romans classifiés young adult depuis plusieurs années, et je n'ai pas retrouvé dans "Magies secrètes" tous les critères précédemment rencontrés.

Certes, "Magies secrètes" met en scène des personnages surnaturels, issus du folklore populaire, des mythologies et des légendes, que les jeunes affectionnent particulièrement, mais ça s'arrête là.

Pour le reste, je trouve que le niveau est un peu élevé pour de la littérature Young Adult.

Attention ! Je n'insinue nullement que ce roman ne vaut pas le coup d'être découvert ! Bien au contraire !

J'ai été plutôt impressionnée par le monde créé par l'auteur : c'est riche, cohérent, foisonnant de détails... à tel point qu'on pourrait presque croire à l'existence de Sequana, cité imaginaire où se déroule l'histoire.

 Cependant, il faut l'avouer, l'univers de ce roman est d'une grande complexité, ce qui peut dérouter certains lecteurs au premier abord. On sent parfaitement l'enthousiasme de l'auteur à travers les mots, on devine sa passion et son désir de partager son histoire avec ses lecteurs... mais on a parfois l'impression qu'il n'a pas pensé au fait que notre découverte de ce monde imaginaire allait être totale et que l'on pouvait très vite se retrouver noyé sous une quantité d'informations excessive.

Lorsque j'ai plongé dans la lecture de ce roman, je me suis effectivement trouvée contrainte de battre des bras et des jambes énergiquement pour tenter de conserver ma tête hors de l'eau. Le texte est déjà très fourni en détails de toutes sortes mais ce qui a failli me faire vraiment toucher le fond, ce sont toutes ces notes de bas de page. Atteignant parfois allègrement les 25 lignes en petits caractères, ces notes, bien qu'intéressantes, m'ont plutôt déstabilisée, surtout au début. Petit à petit, j'ai fini par m'y habituer mais je trouve que ça casse le rythme de lecture (on a beau se dire "je ne lirai pas toutes les notes", notre regard, dès qu'il rencontre un petit "1" au cours de la lecture d'une page, est immanquablement attiré par une force invisible et irrésistible en bas de page.).

J'ai tout de même fini par me laisser bercer par les péripéties des personnages principaux : Georges Hercule Bélisaire Beauregard, ingénieur-mage et détective de l'étrange qui travaille pour l'empereur et son assistante, une jeune-femme un peu bourrique n'ayant pas la langue dans sa poche répondant au doux prénom de Jeanne.

A propos des personnages, je souhaiterais souligner un point qui m'a un peu chagrinée : j'attache beaucoup d'importance aux couvertures de romans et j'ai été un peu déçue. Certes, l'illustration de l'ouvrage est de toute beauté, mais elle ne représente pas fidèlement les personnages. Beauregard fait beaucoup plus âgé que dans l'histoire et la charmante demoiselle ne colle pas tout à fait avec la description que l'auteur nous en fait dans le roman.

Mais ceci est un détail qui ne gêne en rien la lecture. ;-)

Beauregard a su attiser ma curiosité, sans toutefois me séduire tout à fait. Je pense que c'est dû au fait que j'ai eu l'impression de ne pas en savoir suffisamment sur lui, d'être trop mise à distance. Il en a été de même pour la jeune Jeanne qui a tout oublié de son passé. Mais peut-être l'auteur a-t-il prévu de nous dévoiler les petits secrets de ses personnages dans d'autres volumes ?

Malgré ces petits défauts, j'ai apprécié ma lecture. La plume de l'auteur est fluide, très agréable avec un soupçon d'humour qui m'a bien plu. Rien à redire là-dessus.

 J'espère cependant qu'une suite est prévue, car je reste un peu sur ma faim. ;-)


En conclusion :  
Un roman de fantasy à la limite du steampunk qui nous emmène dans un monde rappelant sans doute possible le Paris du XIXème siècle. Une pointe d'humour savamment distillée, des personnages hauts en couleur, un monde d'une complexité brillante qui nous font très vite oublier la simplicité de l'intrigue principale.

Une lecture qui plaira sûrement aux amateurs de fantasy mais qui sera peut-être un peu difficile pour les jeunes.

Je tiens à remercier chaudement les éditions Le Pré aux Clercs  pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

*******
Je vous invite à découvrir la collection Pandore en vous rendant sur le site dédié :
http://www.lepreauxclercs.com/site/pandore/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire