menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

vendredi 14 décembre 2012

Mon avis sur "Dévoile-moi" de Sylvia Day

410 pages
Editeur : J'ai Lu
Dates de parution : octobre 2012
Origine : USA
Traduction française : Agathe Nabet
ISBN :   978-2-290-06467-2
Prix : 13€


Voici mon avis concernant "Dévoile-moi" de Sylvia Day.


Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Une couverture à la fois sobre et classe. Une simple paire de boutons de manchette sur un fondu de tons gris symbolisant élégance, richesse et pouvoir. L'aspect cuir de la surface sur laquelle sont posés les boutons de manchette me fait penser à un attaché-case, compagnon inséparable de tout homme d'affaire. Le titre lui-même ajoute à ce côté chic en arborant des caractères dorés.
Les mots "Il me possède, il m'obsède..." inscrits sur la couverture nous donnent déjà une bonne idée de l'état d'esprit de l'héroïne du roman.

Pour terminer sur la couverture, je dirai que, si je compare les deux poids-lourds du moment dans la catégorie "Mummy porn" (un terme que je ne trouve pas vraiment flatteur, mais bon, c'est ainsi.), à savoir "Dévoile-moi" et "50 nuances de Grey", j'ai une nette préférence pour celle de "Dévoile-moi". Je la trouve moins terne, plus attirante.


Voici le résumé figurant au dos du roman  :
 "Lorsqu'il est entré dans ma vie, je ne savais rien de Gideon Cross sinon qu'il exerçait sur moi une attraction violente, si intense que j'en fus ébranlée. 

J'ignorais encore tout de sa force et de ses failles, de ce besoin qu'il avait de posséder et de dominer, de l'abîme au bord duquel il oscillait. 

Je n'imaginais pas que chacun de nous deviendrait le miroir de l'autre - un miroir dans lequel se refléteraient les blessures intimes et les désirs vertigineux qui nous habitaient. 

Je ne mesurais pas encore la profondeur de l'amour qui allait nous unir."



Parlons un peu des personnages.
Trois personnages dont j'aimerais vous parler un peu : Eva Tramell, Gideon Cross et Cary Taylor.

Eva Tramell est la narratrice de ce roman. On fait connaissance avec elle alors qu'elle vient d'emménager à New-York et est sur le point de commencer à travailler dans le Crossfire Building. C'est ici, dans le hall du bâtiment, qu'elle rencontrera accidentellement l'homme dont elle ne pourra plus se passer et avec qui elle vivra des moments plus ou moins heureux : Gideon Cross. Eva est une jeune femme intelligente mais elle n'arrivera pas à résister très longtemps à la tentation d'une relation avec lui. Dès qu'elle se trouve à proximité de Gideon, ses hormones se mettent en ébullition. Elle a beau avoir un petit côté rebelle, elle n'a pas la force nécessaire pour ne pas céder.

Gideon Cross est en effet l'incarnation de l'homme idéal dont rêvent beaucoup de femmes : il est beau (un véritable Apollon !), il est riche et puissant. Mais si on gratte suffisamment profondément sous la surface, on se rend compte que Gideon n'est pas si parfait que cela. Tout d'abord (et là, c'est complètement subjectif ! ^^) j'avoue avoir un peu tiqué sur son prénom. Prononcé à la française, ça fait tout de suite baisser d'un cran la température : pas très sexy, non ? ^^ Mais il faut être attentif aux détails (et aussi se rappeler que Gideon est américain) pour se rendre compte qu'il n'y a aucun accent sur le "e". Il ne s'agit donc pas de "Gidéon" mais de [gaïdeune]. Ah ! Là, vous serez sûrement d'accord avec moi, c'est déjà tout de suite plus sexy ! ;-)
Bref, passons. Je vous disais donc que Gideon n'était pas si parfait que les apparences le laissaient sous-entendre. En fait, Gideon a eu un passé traumatisant lorsqu'il était enfant. On ne sait pas grand-chose dans ce tome 1 car les indices semés par l'auteure sont bien maigres (on espère en savoir beaucoup plus dans le tome 2.). Tout ce qu'on peut voir, c'est que cet événement l'a marqué de manière indélébile, laissant une blessure ouverte et profonde en lui. Cette faille psychologique a fait de Gideon un homme qui ne croit pas pouvoir être aimé pour ce qu'il est et qui, par-dessus tout, a un besoin vital de toujours tout contrôler. La moindre perte de contrôle s'avère être catastrophique pour son ego.
Gideon est donc un homme avec des vices cachés. Ce problème personnel le rapproche d'Eva pour la simple et bonne raison que la jeune femme a elle aussi une blessure au plus profond d'elle-même : alors qu'elle était plus jeune, on apprend qu'elle a été victime de viol.
Ce point commun entre les deux personnages sera à la fois un point d'ancrage et une source de problèmes entre-eux.
Gideon se révèle être complètement obsédé par Eva. Lui qui n'a que l'embarras du choix concernant les femmes (il peut toutes les avoir à ses pieds) il n'en veut qu'une seule : Eva. Eva est blonde alors qu'il est reconnu pour avoir une préférence pour les brunes mais elle a quelque chose qui l'attire plus que tout : c'est la seule qui ose lui résister.

Le dernier personnage que je souhaiterais vous présenter se nomme Cary Taylor. Ce jeune homme, mannequin de métier, est le meilleur ami d'Eva. Ils vivent en colocation dans un appartement. Leur relation s'apparente à une relation frère-soeur. Cary a besoin d'Eva et en même temps, il est très protecteur envers elle. Cary a aussi une petite particularité (sinon ce ne serait pas drôle ^^) : il est bisexuel. J'avoue que c'est plutôt original et que ça ajoute à l'ambiguïté que l'on peut imaginer concernant ses vrais sentiments pour Eva.
Mais Cary est aussi brisé que Gideon et Eva : lui aussi a vécu des choses pas très heureuses dans son passé et grâce à l'aide d'Eva il essaie de garder la tête hors de l'eau. Cependant, on a la fâcheuse impression que Cary ne peut s'empêcher de tout saboter, comme s'il ne supportait pas d'être heureux.



Mon avis concernant ce roman :
Lorsqu'on m'a proposé de le lire, je me suis dit "pourquoi pas !". Je n'avais pas encore eu l'occasion de goûter à ce type de littérature très en vogue en ce moment et j'étais curieuse de voir ce que ça pouvait donner.

J'ai été agréablement surprise. J'avais peur de ne voir qu'une simple succession de scènes hard sans aucun autre intérêt. "Dévoile-moi" est tout sauf un assemblage incohérent de scènes à caractère sexuel. On est très loin des scénarios classiques des films classés X. Dans ce roman, il y a une véritable histoire, des personnages très travaillés et des dialogues intelligents.
Bien sûr, les scènes de sexe sont très présentes mais elles s'inscrivent dans la logique de l'histoire.

Concernant ces scènes érotiques (pornographiques même !) l'auteure a réussi à trouver le moyen de les détailler avec richesse et finesse. J'ai trouvé que les descriptions n'avaient rien de vulgaire. On ne ressent aucune honte à se retrouver spectateur (ou plutôt, spectatrice) des moments d'intimité entre Eva et Gideon. Je pense que ce qui fait la force de ces passages, c'est le fait qu'à aucun moment on a l'impression que Eva est une femme-objet que Gideon utilise pour assouvir ses pulsions primaires. Malgré le fait que Gideon aime conserver le pouvoir et prendre les initiatives, son but premier est loin d'être pourvu d'égoïsme. Ce qui prime pour lui, c'est le plaisir qu'il peut procurer à Eva. Et ça, ça prouve l'importance qu'il lui accorde.

Voilà pour le côté "sexuel" du roman.

Sinon, je vous disais qu'il y avait une véritable histoire. Au fil des pages, on se rend effectivement compte que tous les personnages ont une existence propre à chacun avec un passé, des caractères bien différents, des aspirations... et leur histoire commune évolue. La banale histoire d'amour qui commence par un coup de foudre classique entre un homme parfait et une jeune femme (issue elle aussi d'une famille aisée, pas une énième Cendrillon ! ) en quête d'amour se transforme bien vite en parcours du combattant. Gideon et Eva passent leur temps à jouer au chat et à la souris : il y en a toujours un pour rompre l'harmonie de leur relation. Ceci pourrait s'avérer saoulant à force mais le tout est écrit de manière tellement admirable qu'on n'a qu'une envie : savoir ce qui va se passer ensuite !

Les pages se tournent donc très vite. On a du mal à lâcher ce roman tant qu'on n'est pas arrivés à la dernière page."Dévoile-moi" nous possède et nous obsède autant que Gideon possède et obsède Eva.
La sobriété de la couverture permet de ne pas avoir le sentiment qu'on  ferait mieux de le lire en cachette, même si, on aura tendance à vérifier de temps en temps que personne ne vienne lire par-dessus notre épaule. ^^

Le style est vraiment accrocheur : c'est écrit à la fois avec simplicité et maturité. On ne peut qu'avancer très vite dans sa lecture. La seule chose qui pourrait nous ralentir un peu : l'envie de relire certaines scènes "savoureuses". ;-)



En conclusion : 
Un roman sulfureux, qui fera monter la température de ses lectrices. Une intrigue et des personnages qui tiennent la route et nous gardent en haleine jusqu'à la dernière page. Un suspens qui nous laisse un sentiment de manque lorsqu'on atteint la dernière page.

Je me languis déjà du tome 2 : ça va être une véritable torture d'attendre sa parution au printemps prochain !


Un grand merci aux  éditions J'ai Lu   et à l'auteure Sylvia Day pour m'avoir permis de passer un moment de lecture aussi sulfureux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire