menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

vendredi 6 juillet 2012

Mon avis sur "Siècle Bleu : ombres et lumières" de Jean-Pierre Goux

559 pages
Editeur : Hugo et Cie
Dates de parution : mai 2012
Origine : France
Version originale
ISBN :   9782755609042
Prix : 21€

Voici mon avis concernant "Siècle bleu : tome 2 - ombres et lumières" de Jean-Pierre Goux.

Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Un paysage d'ouest américain qui fait rêver (Arizona ? Nouveau-Mexique ? Colorado ?). Une terre sauvage magnifique avec ses couleurs chaudes. Un ciel bleu qui vire au noir dans la partie supérieure. Et puis, cette courbe, fraction d'un cercle d'une couleur bleue. Une fine pellicule d'atmosphère. Le symbole de Gaïa. L'alliance bleue, l'espoir, la lumière ! On peut d'ailleurs voir une lueur vive, comme une étoile qui brille avec force sur cet arc bleu. La lumière au bout du chemin ? Cette petite lueur d'espoir, je l'assimile à Paul Gardner, l'un des personnages qui croit à l'avènement d'un Siècle Bleu. La lumière pour vaincre l'ombre et les ténèbres. Les organisations de l'ombre, mafias, cartels, trafic d'argent, complots...



Voici le résumé figurant au dos du roman :
"Traqué au coeur du pays Navajo, Abel Valdés Villazón, le leader du groupe écologiste Gaïa, révèle un mensonge d État effroyable et espère ainsi provoquer la chute du gouvernement américain. Mais ce secret dissimule un complot bien plus vaste qui implique Pékin et le milliardaire Cornelius Fox.
La Maison Blanche, pour se défendre, lance toutes les forces du pays aux trousses de Gaïa tandis qu une bombe atomique explose dans le désert du Nouveau-Mexique.
Aidés par un mystérieux hacker et bénéficiant peu à peu du soutien de la population, Abel et sa femme Lucy se battent pour survivre et leur combat devient le symbole de l opposition entre deux vision de l Homme.
La Révolution bleue se met en marche. Les rêves d une poignée d individus suffiront-ils à infléchir la marche d un monde au bord de l effondrement ?
Mafias, raréfaction des ressources naturelles, paradis bancaires, hacking, machinations d État, menace nucléaire, Ombres et Lumières nous plonge dans les arcanes les plus secrètes de notre société.

Roman d aventures, thriller écologique et manifeste révolutionnaire, Ombres et Lumières, deuxième volet de la saga Siècle bleu questionne notre avenir et donne une fantastique leçon d espoir.
"



Voici le trailer officiel du roman :





Parlons un peu des personnages.
Beaucoup de personnages intéressants. Je vais cependant en sélectionner quelques uns pour ne pas écrire des pages. ;-)

Tout d'abord, nous faisons la connaissance (ou retrouvons, pour ceux qui ont eu la chance de lire le premier tome) de Abel Valdès Villazon. L'un des grands héros de cette aventure. Ce jeune homme juste, se retrouve en plein coeur des hostilités. Il faut savoir qu'il mène une double vie. Le jour, il est à la tête de Biosphere Economics, une société spécialisée dans les études environnementales et économiques (société fondée avec sa femme Lucy). La nuit, dans le plus grand secret (sa propre femme n'est pas dans la confidence !), il endosse son costume de guérillero écologique et surtout de leader de Gaïa, une organisation activiste prête à tout pour sauver la planète et l'humanité. Comme on peut le comprendre, Gaïa est on ne peut plus gênante pour les grands de ce monde, en particulier pour le gouvernement américain. C'est à cause de cela que Abel va se retrouver en plein coeur des hostilités et qu'il devra faire preuve de beaucoup de courage pour surmonter les épreuves qui jalonneront son chemin. Malgré sa peur de perdre son ami Paul Gardner coincé sur la lune, malgré le fait que le gouvernement américain lui ait collé l'étiquette d'ennemi public numéro 1 et qu'il soit obligé d'user de toutes les ruses possibles pour échapper à la traque, il devra toujours garder espoir et lutter. Mais l'ennemi est aussi à l'intérieur : il doit apprendre à dompter le jaguar noir qui est en lui. D'ailleurs, petit détail intéressant : Abel a des dons de chamane. ;-)


Ensuite, vient bien évidemment Lucy, la femme d'Abel. Une jeune femme qui n'hésitera pas à sacrifier une part d'elle-même pour mener à bien la mission qu'on lui aura confiée. Elle se révélera être une excellente actrice même si le fait d'endosser une nouvelle personnalité s'avérera traumatisant pour elle. Mais ce ne sera pas le seul élément qui laissera à jamais des traces en elle. Elle découvrira une information plutôt dérangeante concernant l'un de ses proches.

Un autre personnage que j'ai beaucoup aimé : Paul Gardner. Cet astronaute envoyé sur la lune dans le premier tome et qui se retrouve coincé sur l'astre lunaire fait partie des amis d'Abel. C'est un homme qui croit encore à l'avènement d'un Siècle Bleu. Il est persuadé que son rêve est réalisable et que l'humanité est encore capable de faire machine arrière et de sauver la planète bleue. Une planète dont il admire la beauté depuis le sol lunaire. Il se battra pour vivre. Il ne perdra jamais espoir. Son seul lien de communication avec la Terre est unilatéral : il peut envoyer des messages mais ne peut pas en recevoir. Chaque jour il écrit, il écrit pour parler de ce qu'il voit, de son rêve. Il écrit dans l'espoir d'ouvrir les yeux de l'humanité sur le fait que la route empruntée n'est pas la bonne, cette route ne mène qu'à un précipice mortel. Il écrit pour convaincre le monde qu'il est encore temps de faire demi-tour. Il est encore temps pour le Siècle Bleu.

Avant de passer à mon avis, je vais terminer en vous parlant de mon personnage coup de coeur : Julio Molina.
Cet homme était le meilleur ami de feu le père d'Abel. Expert en sécurité informatique, ex-dirigeant de la société Intercontinental Global Wire (un éditeur de logiciel pour la finance), il s'avère être un hacker redoutable. Il est aussi incollable sur les rouages de ce que l'on pourrait appeler la société underground : mafias, cartels, crime organisé, complots gouvernementaux et internationaux... Il a une vengeance à assouvir, une blessure à refermer et pour cela, il a élaboré un plan qui permettra d'arriver à ses fins tout en aidant Abel et Lucy.
J'ai beaucoup aimé le côté bipolaire de ce personnage : à la fois fort et faible. Faible dans son corps (il est cloué sur un fauteuil roulant) mais fort dans sa tête. J'avoue avoir été en admiration devant cet homme fascinant. J'ai beaucoup aimé les trois autres personnages dont je vous ai parlé juste avant mais ma préférence va à Julio Molina.

Je pourrais vous présenter bien d'autres personnages importants comme le président Carlson (président des Etats-Unis), les différents "méchants"... mais ce serait beaucoup trop long. ;-)

Mon avis concernant ce roman :
Depuis quelques temps, je suis devenue très fan des thrillers. Cependant, je n'avais encore jamais lu de véritable thriller écologique. Lorsque j'ai ouvert ce livre, je me demandais bien ce qui m'attendait à l'intérieur. D'autant plus que le résumé, très alléchant je dois bien l'avouer, mais faisant étalage de tellement de choses en apparence sans véritables liens immédiats, avait piqué ma curiosité à un point tel que je brûlais d'envie de voir comment l'auteur avait réussi à cuisiner tous ces ingrédients.

Je n'ai pas été déçue, loin de là ! J'ai même plutôt été impressionnée. Ce roman est un thriller à part entière : suspense omniprésent, pas de temps mort et un côté addictif qui m'a déchirée à chaque fois que j'ai été contrainte de refermer l'ouvrage. C'est un beau pavé de plus de 550 pages tellement passionnant qu'il mériterait que l'on puisse s'installer dans son fauteuil, tranquillement, coupés du monde pour se plonger dedans d'une traite.

Bon, d'accord, vous avez compris que j'ai beaucoup aimé mais vous aimeriez avoir un avis un peu plus constructif ? Pas de souci ! Le voici donc.


Tout d'abord, si vous avez lu le résumé avec attention, vous avez dû relever un détail : "Ombres et lumières" est le deuxième tome de la série "Siècle Bleu". Mais je vous rassure tout de suite : aucune obligation d'avoir lu le premier volet pour dévorer ce deuxième volume. Moi même, je n'ai pas eu le plaisir de lire le premier tome. C'est donc un deuxième tome qui peut se lire indépendamment du premier et d'ailleurs, on nous offre toutes les informations nécessaires au tout début du livre. Un résumé détaillé du tome 1 nous aide à comprendre l'univers de "Siècle Bleu". Il est suivi d'un aide-mémoire concernant les principaux personnages rencontrés dans le tome 1. Pas moyen de se sentir perdu ! On entre dans l'histoire très facilement.


Ce roman est une fiction, certes, mais tellement proche de la réalité qu'il nous pousse à réfléchir sur notre société actuelle. Il est riche d'un message important pour les générations actuelles et celles à venir. Un véritable manifeste pour la survie de notre belle planète et de notre espèce.

Mais l'auteur va bien plus loin qu'un simple message écologiste. Plutôt que de nous dire de but en blanc "il faut préserver notre planète" Jean-Pierre Goux nous montre ce qui pourrait bien finir par arriver un jour si l'on n'y prend garde. Et quoi de plus efficace que de nous rendre suspicieux envers nos dirigeants mondiaux ? Pour nous convaincre que tout ce qui se passe dans son livre pourrait devenir réalité, l'auteur va jusqu'à nous emmener dans l'univers underground de la politique et des finances. On y découvre un gouvernement américain pas aussi héroïque et propre que l'on veut essayer de nous le faire croire. Complots, mensonges, manipulations, dissimulations... La scène mondiale est le théâtre d'une grande mascarade où l'on a beaucoup de mal à distinguer les bons des méchants.

J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur a démonté les rouages de cette société de l'ombre devant nous. Mafia, Cartels, paradis bancaire... tout nous est expliqué en détails de manière passionnante. Une part de culture générale mise à la portée de tous.

Les personnages nous sont décrits avec juste ce qu'il faut de détails pour que l'on s'y attache facilement. L'important ici, c'est l'intrigue et son message. Les personnages servent l'histoire avec une grande efficacité. Et l'histoire nous fait passer son message comme une lettre à la poste.

J'ai aussi beaucoup apprécié de voir le gouvernement américain descendu de son piédestal habituel : pour une fois, ce ne sont pas les américains qui sauvent le monde, ce ne sont pas eux les héros ! Du moins, pas les dirigeants américains. Pour une fois, c'est le peuple mondial (j'insiste sur ce "Le") qui a le beau rôle. Il saura écouter le message d'espoir que Paul Gardner, du haut de l'astre lunaire lui aura envoyé. Il sera l'artisan d'un monde tourné vers la sauvegarde de la nature et de l'espèce humaine. Il fera de son mieux pour réaliser le rêve de l'astronaute : mettre en marche une révolution mondiale et donner naissance au Siècle Bleu.

Les bons et les méchants jouent au chat et à la souris au fil des pages. Paul Gardner est en sursis sur la lune et chacun de ses messages est une occasion de s'émouvoir. On se demande comment tout ceci va bien pouvoir finir.

La fin, je ne vous la dirai pas. Je vous laisserai le soin de la découvrir par vous-mêmes. Tout ce que je peux dire c'est qu'il y aura des explosions de joie mais aussi du soulagement et de la tristesse. Plusieurs personnages ne sortiront pas vivants de ce roman.


En conclusion : 
Après avoir lu ce roman, vous ne regarderez plus le monde la même façon. Peut-être que pour certains cela tournera à la paranoïa. D'autres sauront ouvrir les yeux sur notre situation actuelle et s'interrogeront sur la façon d'éviter que la réalité ne rejoigne celle énoncée dans le roman. De nombreuses menaces planent sur notre destin et sur celui de notre belle planète bleue. Saurons-nous écouter le message d'avertissement et d'espoir prodigué dans ce roman ? Saurons-nous mettre en place le Siècle Bleu ?

Une lecture que je vous conseille vivement. A la fois effrayante de réalité et véritable message d'espoir pour l'humanité. Un roman qui vous poussera à réfléchir tout en vous divertissant. A lire de toute urgence.

Si je ne me trompe pas, une suite serait prévue. Quand ? Je ne sais pas. Peut-être nous faudra-t-il faire preuve de patience mais la récompense en vaudra la peine, j'en suis certaine. ;-)


Un grand merci à  Jean-Pierre Goux , aux éditions  Hugo et Cie  ainsi qu'au forum Club de lecture pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire