menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

jeudi 12 avril 2012

Mon avis sur "Anamorphose, Invictus Tenebrae" de Nathy

312 pages
Editeur : Rebelle éditions
Dates de parution : janvier 2012
Origine : France
Version originale
ISBN :   978-2-36538-007-2
Prix : 19€

Voici mon avis concernant "Anamorphose, Invictus Tenebrae" de Nathy.


Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Une illustration digitale très sombre qui donne tout de suite le ton : le roman que vous vous apprêtez à ouvrir n'aura rien d'une aventure au pays des Bisounours.
Une représentation très fidèle du héros du roman, Dante, lors de sa période noire. Le jeune homme est prisonnier et blessé aussi bien dans sa chair que dans sa tête. Sa nudité porte le traumatisme encore un cran au-dessus. En fond d'image, nous retrouvons Venise, ville qui fait rêver beaucoup de monde, ville qui rappelle à Dante de bien mauvais souvenirs mais qui reste son berceau originel.
Si l'illustration dépeint aussi bien le personnage du roman, c'est pour une raison bien précise : l'auteure est aussi l'illustratrice. Et qui de mieux qu'un auteur/illustrateur pour nous donner une vision juste de son monde ?

Voici le résumé figurant au dos du roman :
"Que l’on soit vampire ou humain, le passé d’un être laisse des marques indélébiles.
Dante se souvenait de tout. La violence de l’attaque de Lucrezia. La panique ressentie quand les canines avaient effleuré sa peau et déchiré sa gorge. La douleur épouvantable qui fut la sienne ; le feu parcourant ses veines tandis qu’elle s’abreuvait de son sang. Les soubresauts de son corps refusant la perte de son fluide vital. Son envie de crier, alors qu’aucun son ne pouvait franchir ses lèvres. Des larmes qui coulaient sur son visage pendant qu’elle se délectait de sa vie. Son rire dément, ses humiliations, ses tortures.


Esclave, tel était son nom. Bien des siècles plus tard, une jeune humaine, Camille, aussi torturée que lui, croisera son chemin. 


Seront-ils capables d’échapper à leur obscur destin ? "


Voici le trailer officiel du roman :




Parlons un peu des personnages.
Mon personnage préféré est Dante Uccello. Gentilhomme du XVème siècle implanté à Venise dont la faiblesse pour le beau sexe finit par causer sa perte. Adepte des orgies, collectionneur de maîtresses, il tombe un jour sur une femme qui va lui faire payer chèrement un affront. La belle et cruelle Lucrezia fait subir à Dante les pires tortures et humiliations. Elle change sa vie à jamais, ajoutant à tous ces sévices une épreuve de plus : la transformation du jeune homme en vampire. Après la mort de Lucrezia (je ne vous dévoilerai rien à ce propos. ;-) ), Dante vit enfin libre mais son âme est devenue noire : pendant des années il combat, tue, laisse éclater sa violence. Des années plus tard, fatigué de vivre ainsi, il décide de se "ranger" et devient écrivain de romans bit-lit. Mais il reste marqué à jamais par son passé traumatisant et se cache derrière une enveloppe froide et antipathique. Il possède le Sombre Raven, une petite maison d'édition/librairie.
Dante me fait un peu penser à la Bête dans le conte "la belle et la bête" : il a un passé peu glorieux, subi une lourde punition, se cache derrière des airs peu avenants et pourtant, derrière la carapace se cache un être capable d'aimer, un être fragile et bon.

Vient ensuite le deuxième personnage principal de ce roman : Camille Duchesne, jeune graphiste à la recherche d'un emploi. Elle décroche un poste à Sombre Raven, un poste qui n'est pas à la hauteur de ses compétences mais qu'elle accepte tout de même. On lui promet que ce poste sera évolutif. Jeune femme aux airs de Peau d'Ane, Camille est timide et elle se cache sous des vêtements qui ne la mettent pas en valeur afin d'éviter d'attirer les regards des hommes. Elle a vécu une mauvaise expérience par le passé et a décidé de rester célibataire. Sa rencontre avec Dante Ucello est fracassante. Elle ne supporte pas cet homme sec, hautain et antipathique. Pourtant, au fil du récit, leurs relations vont grandement s'améliorer. Ils ont tous les deux un énorme point en commun : un passé traumatisant et des blessures qui ne veulent pas se refermer.

Parmi les autres personnages que j'ai beaucoup aimés, se trouve le couple Guillaume/Karl, amis gays de Camille qui vont tout faire pour la pousser à s'occuper un peu d'elle et sortir de sa solitude. Ce sont un peu les "bonnes fées" de ce conte très sombre. La présence de ces deux hommes apporte aussi une pointe de légèreté et d'humour au récit.

Bien entendu, dans cette histoire de vampires nous rencontrons une belle brochette de vampires. Des êtres dont Nathy s'est réapproprié le mythe : la transformation est due à une mutation génétique provoquée par un virus transmis lors de l'échange de sangs, ces vampires sont bel et bien des êtres vivants et pas des non-morts, une simple couche de crème solaire leur permet de s'exposer sans crainte... Bref, je ne vais pas vous livrer tous leurs secrets, à vous d'en apprendre plus lors de votre lecture. ;-)


Mon avis concernant ce roman :
La lecture de ce roman est à la fois terrifiante et magique.

Certaines scènes (en particulier celles qui concernent le passé de Dante) sont d'une violence et d'une cruauté insoutenables. Oui, je tiens à prévenir les âmes sensibles que "Anamorphose" est très loin d'histoires édulcorées comme la fameuse saga Twilight. Les vampires de Nathy sont de vrais vampires qui n'hésitent pas à tuer, torturer et planter leurs crocs dans des gorges. Mais en même temps, ils peuvent se montrer "civilisés", évoluant dans leur société avec leurs propres règles, se fondant dans la nôtre.

Cependant, ce roman n'est pas non plus une succession de scènes de boucherie. Nous y retrouvons une belle histoire d'amour. Une histoire d'amour douloureuse qui met les principaux protagonistes face à des choix difficiles. Un amour impossible entre deux mondes.

L'auteure, Nathy, nous fait entrer dans un monde crédible. L'assurance, la fluidité et la richesse de sa jeune plume ("Anamorphose" est son premier roman publié) nous décrivent avec sincérité et réalisme des scènes de violence, des scènes d'érotisme, des scènes d'émotion... Les pages défilent, l'histoire nous tient en haleine, les personnages se livrent...

Un petit détail important : une narration alternée bien dosée nous permet de vivre les différents événements aussi bien du côté de Dante que du côté de Camille. J'ai vraiment beaucoup aimé cette alternance de points de vue qui nous fait plonger au coeur des sentiments de chacun.

Une fin peut-être un peu rapide mais ce n'est qu'une question de goût.


Un petit regret :quelques fautes d'orthographe ou de correction se cachent dans le texte mais pas de quoi gâcher le plaisir de lire.


En conclusion : 
Un roman à la fois très noir et très émouvant qui peut remuer les personnes adultes sensibles. Personnellement j'ai adoré et je ne peux que conseiller sa lecture aux lecteurs qui n'ont pas froid aux yeux.
Un premier roman très mature, une auteure bourrée de talent qui mérite d'être reconnue et qui, je l'espère, nous gratifiera un jour d'une autre histoire de son cru. ;-)

Un grand merci à l'auteur, Nathy et aux  éditions Rebelle , pour m'avoir permis de vivre cette expérience.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire