menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

dimanche 11 mars 2012

Mon avis sur "Les écriveurs, tome 1 : La cité lumineuse" de Frédéric Mars

351 pages
Editeur : Editions Baam !
Dates de parution : janvier 2012
Origine : France
Version originale
ISBN :   9782290022184
Prix : 14,95€

Voici mon avis concernant "Les écriveurs, tome 1 : La cité lumineuse" de Frédéric Mars.

Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Franchement ? Je la trouve superbe ! Une couverture qui attire immanquablement les regards, en particulier ceux des ados et des jeunes adultes. Un drôle de symbole gravé dans la pierre comme une loi éternelle et immuable. Avec ses airs de "porte des étoiles" et les effets lumineux qui l'entourent, il exprime le merveilleux, le fantastique, le rêve... Il dégage aussi une impression de toute puissance. Lorsque j'ai vu ce symbole, je me suis dit : "On dirait un W...W comme Writer (écrivain ou plutôt "écriveur" dans notre contexte)". Après lecture du roman, j'ai eu un léger doute : et si pour en finir il s'agissait d'un "M" à l'envers ? Et me voici plongée en plein mystère ! Qu'est-ce qui a bien pu me faire dévier de ma première idée ? Disons que ce symbole semble revêtir une grande importance dans l'histoire qui nous est contée mais la clé du mystère ne nous est pas dévoilée dans ce premier volet. ;-)


Voici le résumé figurant au dos du roman :
"Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ce cadeau ou cette place d'honneur qui vous semblaient destinés ont atterri dans les mains d'un autre que vous ? Pourquoi des obstacles de dernière minute se dressaient sur votre route alors que rien ne semblait s'opposer à votre succès ? Pourquoi le bus que vous deviez prendre partait sans vous, à quelques secondes près ?

Vous invoquez le sort, la malchance, la fatalité ?
Vous pensez que c'est comme ça et qu'on n'y peut rien ?

Mais bientôt, dans quelques instant, VOUS SAUREZ.
Ma vie et la vôtre, que vous le vouliez ou non, sont dorénavant liées à jamais...

Pourquoi ça ?

Oh, c'est très simple. Ça se résume même en une phrase : 
Votre vie, c'est moi qui l'écris !"


Voici la bande-annonce du roman :



 Le résumé et la bande-annonce vous ont plu ?
Vous pouvez vous ouvrir encore plus l'appétit en découvrant le premier chapitre ici si vous le souhaitez. ;-)


Parlons un peu des personnages.
Comment ne pas s'attacher à Lara Scott, l'héroïne de cette histoire fabuleuse ?
D'autant plus que, du haut de ses quinze printemps, c'est elle qui nous raconte ses aventures. Lara a un petit côté "Cendrillon" : elle a perdu sa mère alors qu'elle n'avait pas encore trois ans, son père a épousé une nouvelle femme et la jeune fille s'est vue gratifiée de deux demi-soeurs pas forcément très sympathiques envers elle. Mais un jour, le destin de la jeune Lara bascule. Elle découvre l'existence des "écriveurs" et, suite à sa "révélation", se retrouve propulsée parmi leurs rangs. Des existences vont lui être confiées : c'est elle qui sera désormais en charge d'écrire leurs vies.

Pour la guider dans son apprentissage d'écriture de vies, le vénérable Arthémus Hartopp, membre du Conseil, la confie à William Oberthür, un jeune homme qui devient ainsi son Superviseur. C'est aux côtés de Will que Lara va découvrir tout ce qu'elle doit savoir sur le système : hiérarchie, règles à respecter, interdits à ne pas transgresser... et surtout, les pouvoirs qui lui sont attribués ! Des pouvoirs qui finissent par l'intéresser au plus haut niveau : elle espère arriver à connaître la vérité sur la mort de sa mère grâce à eux. Mais tout ne se révèle pas aussi simple... ;-)

Je ne vous dirai rien de plus sur Lara mis à part qu'elle se révèle être entêtée, courageuse, curieuse à l'extrême et pas forcément respectueuse des règles qu'on lui impose.

Beaucoup de mystère enveloppe certains autres personnages, à commencer par le père de Lara et les membres du Conseil. J'ai du mal à me faire une idée définitive sur eux : j'ai l'impression que certains d'entre-eux nous cachent quelque chose.

Nous retrouvons aussi un grand méchant (il en faut toujours un dans ce genre d'histoire ! ;-) ) au nom que l'on ne prononce pas (Tiens, tiens, ça ne vous rappelle pas quelque chose ?) et dont l'ombre plane comme une menace sur le monde des écriveurs et sur Lara Scott. Avec l'aide de complices (certains plus ou moins consentants.) il cherche à obtenir une information capitale et prépare sa vengeance envers ceux qui l'ont condamné à l'exil.


Voilà pour les personnages.

Mon avis concernant ce roman :
J'avais eu l'occasion de dévorer un autre roman du même auteur, "Non-Stop", un thriller (dont vous trouverez la chronique sur mon blog) et c'est avec une impatience et un enthousiasme non feints que je me suis lancée à la découverte de cette histoire destinée à un public plus juvénile.

J'attendais beaucoup de la part de l'auteur et je n'ai pas été déçue !

Les ingrédients de "Non-Stop" qui avaient sonnés à mes yeux comme une recette exquise sont bien présents dans ce nouveau roman. L'auteur est un excellent cuisinier : une fois de plus, il nous offre un fabuleux cocktail de personnages attachants et inoubliables, du suspense à revendre, une intrigue addictive, ... Mais, comme si ça ne suffisait pas, il apporte cette fois une petite dose d'humour au mélange pour le rendre encore plus savoureux. J'ai encore été victime du syndrome "des pages qui tournent toutes seules". Une fois plongée dans la lecture de "Les écriveurs", j'ai eu un mal fou à m'arrêter. Nous sommes happés dans cet univers merveilleux et il est très difficile d'en sortir.
Encore une page, encore un chapitre, pourquoi pas deux... et c'est avec frustration et grand renfort de grognements bestiaux que l'on arrive à la dernière page. "Quoi ?! Il va falloir attendre pour connaître la suite ?"

J'ai été conquise par l'idée principale de la série : nos vies sont écrites par d'autres personnes. En tant qu'auteure, j'y vois une parfaite représentation de l'écriture d'un roman. L'écrivain crée et dirige la vie des personnages de son roman, copiant parfois sur les destins des héros dont il a lui-même lu les aventures. Mais, l'écrivain se rend vite compte que sa toute-puissance n'est qu'illusion : ses personnages finissent toujours par lui échapper. ;-)

Ce premier tome a quelques points en commun avec les séries "Harry Potter" et "Tara Duncan". Concernant les similitudes : Harry reçoit une baguette et acquiert petit à petit ses pouvoirs / Lara reçoit un stylo accompagné d'une tablette et devra elle aussi gagner des pouvoirs de plus en plus importants au fil de son apprentissage. Ils se retrouvent tous les deux la cible d'un odieux personnage auquel ils se retrouvent très vite confrontés. Dans les deux cas, le personnage malfaisant a été banni, cherche à se venger et surtout, possède un nom qu'il ne faut pas prononcer. Arthémus Hartopp n'est pas sans rappeler le Dumbledore de Harry Potter ou le Maître Chem de Tara Duncan.

J'ai aussi ressenti une petite similitude avec le "cycle des Dieux" de Bernard Werber dans lequel des "élèves-Dieux" s'amusent à régir les vies des peuples qui leur ont été confiés.

Coïncidences ou véritables influences ? Seul l'auteur pourrait nous le dire. ;-)

Mais ce n'est pas parce que ce roman nous fait penser à un patchwork d'autres romans qu'il n'en est pas unique ! L'univers que nous décrit Frédéric Mars est tout à fait original. C'est un monde isolé situé sur une petite île rendue invisible grâce au brouillard qui l'entoure continuellement. Un monde composé de plusieurs niveaux et de nombreux passages permettant de se transporter en quelques secondes dans le monde entier. Un monde en perpétuelle mutation...

En tant que fan inconditionnelle de la série de jeux vidéos "Tomb Raider", je n'ai pu qu'apprécier les allusions à Lara Croft distillées ça et là dans le récit. ;-)

Le style de l'auteur est fidèle à lui-même : simple, efficace, entraînant, frais...


En conclusion :  
Une fois de plus Frédéric Mars  nous livre un excellent roman difficile à lâcher tant il est prenant. Ce premier tome pose les bases d'une histoire qui nous promet d'être passionnante.Vivement le tome 2 ! La sortie est apparemment prévue pour le courant de l'année.

Bref, un véritable coup de coeur  pour ce roman que je vous invite à découvrir sans tarder. Il ravira aussi bien les jeunes que les plus vieux. Une série à ne pas rater !

Un grand merci à l'auteur, Frédéric Mars et aux  éditions Baam ! pour m'avoir proposé de découvrir le premier tome de cette série très prometteuse.

Juste un dernier mot : si les écriveurs existent vraiment, je souhaiterais remercier le mien pour avoir empêché mon premier roman d'être publié comme il devait l'être. Il a eu cent fois raisons : mon manuscrit méritait d'être amélioré avant de tomber entre les mains des lecteurs. S'il pouvait me donner un petit coup de main pour trouver un nouvel éditeur une fois que j'en aurai terminé avec la réécriture, j'apprécierais beaucoup. ;-)

3 commentaires:

  1. très tentant ce bouquin et encore plus après avoir lu ta chronique !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis tombé sur votre article, étant à la recherche d'un symbole ressemblant (mais pas identique) à celui présent sur la couverture.
    Je n'ai pas trouvé "mon" symbole, cependant je peux vous dire quel est celui présent sur ce livre.

    Attention, ne pas lire la suite de mon message si vous souhaitez garder le mystère... Même si j'ai pris soin de ne pas écrire en clair.

    nia9A%3C%ht_tebahplA/ikiw/gro.aidepikiw.rf//:ptth : niabéht tebahpla'l ed c erttel al à dnopserroc elobmys eC

    Amicalement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas du tout ce que vous citez mais, effectivement, c'est tout à fait ça. Sans parler du lien évident entre cet élément et la saga de Frédéric Mars. ;-)

      Merci pour ce renseignement très intéressant qui remet en cause une partie de ma "théorie" personnelle concernant ce symbole. ^^

      Supprimer