menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

samedi 7 janvier 2012

Mon avis sur : "Les contes d'Amy" de Frédéric Livyns


193 pages
Editeur : Edilivre
Dates de parution : décembre 2011
Origine : France
Version originale
ISBN : 9782332473011

"Prix Masterton 2012" dans la catégorie "Nouvelles" ! 

Voici mon avis concernant "Les contes d'Amy" de Frédéric Livyns.


Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Amy nous accueille dès la première de couverture : une illustration inquiétante, macabre, qui sonne comme un avertissement au lecteur. La jeune fille représentée tient une poupée sans tête et son top blanc est maculé de sang. Rien que ces détails suffisent à nous donner froid dans le dos. Mais le côté effrayant est amplifié par l'aspect physique de la jeune fille : quelque chose semble clocher. Et pourtant, ce visage vieilli sur un corps de fillette qui nous semble tellement étrange est un portrait fidèle de la jeune Amy qui nous est décrite dans le recueil. Une fillette à qui on ne peut donner d'âge.


Voici le résumé figurant au dos du recueil :
"Quels secrets se cachent derrière les murs de ce vieil asile abandonné ? Pourquoi ne trouve-t-il pas d'acquéreur après tant d'années ? Quelles horreurs renferment les cellules désertées ? Ce recueil contient douze contes terrifiants magnifiquement illustrés par Kévin Biseau dans lesquels spectres et démons se livrent à une macabre sarabande. Ne soyez pas timide et entrez dans la danse ! Laissez Amy vous conter une petite histoire... "

Voici le trailer officiel du recueil :


Parlons un peu des personnages.
Tout commence avec un couple, Coralie et Charles, et un agent immobilier.

Charles a un projet immobilier important et il souhaite convaincre sa compagne Coralie du potentiel du bâtiment qu'il a repéré. Malgré l'enthousiasme de Charles, Coralie est loin d'approuver son choix : les lieux ne lui inspirent pas confiance.

L'agent immobilier leur annonce qu'il s'agit d'un ancien asile psychiatrique ce qui ne fait que renforcer le scepticisme de sa cliente. Coralie n'étant pas "équipée" pour explorer l'étage en piteux état, elle décide de flâner au rez-de-chaussée et finit par tomber sur un dossier de patient, le dossier d'une certaine petite Amy.
On y découvre un rapport nous en apprenant plus sur ce personnage singulier et terrifiant. Amy avait beau n'être qu'une petite fille, elle n'en avait pas moins un côté dangereux. Le rapport concernant la fillette est accompagné d'un livre dont elle est l'auteure, un livre contenant des contes qu'elle avait écrits.

Mis à part ces quatre personnages nous faisons la connaissance d'une multitude d'autres hommes, femmes et enfants, parfois bourreaux, parfois victimes.

Mon avis concernant ce recueil :
J'ai beaucoup aimé la technique utilisée par l'auteur pour composer ce recueil : une histoire qui englobe toutes les autres histoires de l'ouvrage.  Ceci donne un petit aspect "roman" à ce recueil. Les textes ne sont pas simplement juxtaposés mais bels et bien regroupés en une seule et même histoire. Une manière intelligente de lier toutes ces nouvelles entre-elles en traçant un fil conducteur logique.

Un petit plus non négligeable : les illustrations intérieures. Chaque nouvelle se voit dotée d'une illustration en niveaux de gris en parfait rapport avec les textes. Une petite touche d'originalité qui ôte toute austérité à l'ouvrage.

L'ambiance angoissante est présente du début à la fin. Autant par les faits relatés que par le vocabulaire utilisé. On frissonne, on se ronge les ongles, on ouvre de grands yeux ronds... en attendant de savoir comment chaque histoire va bien pouvoir se terminer. Chaque nouvelle nous apporte une part de frayeur, d'horreur. Un point fort : aucun texte ne se ressemble. Chaque histoire est une nouvelle découverte, un nouveau voyage aux frontières de l'horreur et du macabre. L'auteur joue avec les peurs ancestrales de tout un chacun avec brio.

Ce recueil se lit vite, très vite : étant donné mon état de fatigue, j'avais décidé de lire une nouvelle par soir mais je me suis très vite rendue compte que c'était impossible à tenir. J'avais trop envie de découvrir l'histoire suivante et je me suis finalement retrouvée à lire au moins 3 nouvelles avant de sombrer dans les bras de Morphée. La faute à qui ? La faute à l'auteur qui, avec talent, nous ensorcelle de par son style et ses idées.

J'ai tout de même un petit regret : j'aurais aimé qu'Amy soit beaucoup plus présente. Ce personnage intrigant m'a vraiment plu et j'aurais apprécié de faire plus ample connaissance avec elle.

En conclusion :  
Un recueil de nouvelles qui se lit très facilement. Je le recommande vivement aux lecteurs avertis : il ne faut pas avoir peur de plonger dans un univers cauchemardesque et macabre. Les fans de Masterton, Stephen King et autres maîtres de l'horreur y trouveront certainement leur compte.

Un grand merci à l'auteur, Frédéric Livyns pour m'avoir permis de découvrir l'univers terrifiant d'Amy.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire