menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

mardi 25 janvier 2011

"Comment trouver (rapidement ! ) l'homme idéal ?" de Mindy Klasky


367 pages
Editeur : Editions Harlequin
Date parution : (1er février 2011)
Origine : Etats-Unis
Traduction française


Voici ma critique de : "Comment trouver (rapidement !) l'homme idéal ?" par Mindy Klasky.

Tout d'abord parlons de la couverture du livre : on y découvre une jeune femme rousse qui possède toute la panoplie de la "chercheuse de petit ami". J'aime beaucoup cette illustration colorée qui se détache sur le fond blanc, mettant l'accent sur l'héroïne du roman. La police utilisée pour le titre nous donne tout de suite une indication sur le ton de cette histoire : humour.

Voici le résumé figurant au dos de l'ouvrage :
"Dans la vie, il y a deux types de filles : celles qui tombent sur l'homme idéal du premier coup et l'épousent en grande pompe devant une foule de parents émerveillés, et puis il y a les autres. Dont je fais, hélas ! partie... Celles qui sont incapables de distinguer un crapaud d'un prince charmant ! Mais cette fois, croyez-moi, c'est bel et bien terminé. Depuis que j'ai découvert que mon dernier petit ami, si beau, si attentionné, était en réalité un menteur et un don Juan notoire par-dessus le marché, j'ai pris les choses en mains : fini les infidèles compulsifs, les jaloux maladifs, les phobiques de l'engagement, les fils à maman... A partir de maintenant, je me mets en quête de l'homme idéal, le vrai ! Et pour le trouver, j'ai même déjà un plan in-fail-lible !"


Allons-y ! Parlons un peu des personnages.
Jane Madison, l'héroïne narratrice du roman est à la recherche du grand amour. Elle a déjà été échaudée plusieurs fois, tombant sur des histoires sans lendemain ou un petit-ami peu sincère. Elle a juré de se montrer plus prudente et désespère de trouver un jour l'homme de sa vie. Dès la première phrase du roman, nous découvrons que Jane n'est pas quelqu'un d'ordinaire : c'est une sorcière !

Mélissa possède une pâtisserie et est la meilleure amie de Jane. Elle aussi attend le grand amour. Elle multiplie les rendez-vous ratés et partagent de longues confidences avec son amie Jane.

Neko est un personnage assez particulier. C'est le démon familier de Jane qui, malgré sa forme humaine, se comporte souvent comme le chat qu'il était. Un peu efféminé, très maniéré, homosexuel (Il a réussi à séduire l'un des potentiels petits-amis de Mélissa.)... c'est le personnage comique de l'histoire. Malgré ses airs de bouffon, il s'avère être d'une aide précieuse à sa maîtresse, Jane.

David est l'un des autres personnages forts de ce roman. Il est le gardien de Jane mais aussi son professeur de magie. C'est un homme calme, sérieux, qui ne fait jamais un pas de travers. Le guide parfait pour une jeune sorcière comme Jane ! J'avoue qu'il me fait un peu penser à Dimitri dans "Vampire Academy".

Je ne parlerai pas en détails des autres personnages de ce roman par peur de spoiler l'histoire. Je me contenterai d'ajouter une phrase qui les définit plutôt bien : les apparences sont trompeuses !



Passons à mon avis général sur ce livre.
Dès le premier chapitre nous apprenons que Jane est une sorcière. En le lisant, je me suis dit : "Tiens, tiens, voilà qui promet d'être intéressant !" J'ai beaucoup apprécié cette petite surprise à laquelle je ne m'attendais pas du tout après avoir lu la quatrième de couverture. D'ailleurs, je trouve que le résumé, le titre et l'illustration sont trompeurs et ne respectent pas vraiment le contenu du roman : je m'attendais à une histoire du style "Sex and the City" (en plus soft) entièrement basée sur les techniques de recherche d'un petit-ami, les échecs, beaucoup de paquets de kleenex... alors que l'intrigue principale serait plutôt : une jeune sorcière doit trouver le moyen de concilier sa vie amoureuse et son entrée dans la communauté de sorcières.

En revanche, le côté humoristique est bel et bien présent !

Certains passages me semblaient un peu longs, le récit semblait s'essouffler un peu mais à chaque fois, un souffle nouveau faisait son apparition dans le chapitre suivant et nous permettait de rester à fond dans l'histoire.

Jane est un peu trop crédule, pas très mature pour une jeune femme de son âge. Elle se comporte comme une vraie gamine. A la fin de l'histoire pourtant, elle fera un choix d'une étonnante sagesse. Cette transformation morale du personnage lui donne plus de profondeur.

Pas de grande surprise du point de vue de l'intrigue : on arrive à déduire très rapidement qui sont les méchants de l'histoire. Je m'attendais à ce qu'un retournement de situation ait lieu à la fin, que mes soupçons se retrouvent balayé et que je me dise que je m'étais trompée sur toute la ligne. J'aurais voulu m'entendre prononcer la phrase : "Mince alors ! Je n'aurais jamais pensé à ça !" Malheureusement, la fin de l'histoire est demeurée sans surprise.

Malgré ce petit défaut, j'ai été conquise par ce roman qui se lit très facilement et devient très vite prenant. J'ai regretté d'être arrivée à la dernière page et en aurais bien demandé encore un peu. Peut-être qu'une suite est prévue ? J'ai pu constater que ce roman était le deuxième volet des aventures de Jane Madison et je serais curieuse de lire le premier volet.

En conclusion : Ce roman démonte tous nos préjugés sur les éditions Harlequin : ce nom n'est plus forcément synonyme de "roman à l'eau de rose". Certes, il est bien question d'amour dans ce livre mais le thème fantastique qui y est abordé lui donne une toute autre dimension, une grande touche d'originalité. Un très bon moment de lecture, divertissant à souhait, un véritable moment de bonheur, une belle découverte personnelle de la "chick-lit".
Je remercie vivement les éditions Harlequin et Babelio pour m'avoir permis de découvrir ce roman dans le cadre du partenariat "Masse critique".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire