menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

mardi 6 mars 2012

Mon avis sur "Un éternel commencement" de Marie-Hélène Marathée


514 pages
Editeur : Mon petit éditeur
Dates de parution : 2010
Origine : France
Version originale
ISBN : 9782748355253
Prix : 27€

Voici mon avis concernant "Un éternel commencement" de Marie-Hélène Marathée.


Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
La couverture est sobre, sans chichi et la symbolique de la photo parfaitement adaptée au titre : perpétuel mouvement du Soleil, éternel recommencement. Un excellent choix même si je trouve dommage que le côté fantastique de ce roman ne soit pas mis en valeur.


Voici le résumé figurant au dos de l'ouvrage :
"Au commencement était…
Et si nos existences s’inscrivaient dans un processus entièrement réglé et prédéfini à travers les âges?

Anna est une jeune femme de trente ans, profondément enracinée dans son époque, elle vit les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Un soir, face à un croisement le long d’une route, son existence va basculer et elle va être projetée dans un monde où la fiction se mêle peu à peu à la réalité. Cette aventure passionnante peuplée de personnages improbables et attachants la mènera progressivement sur le chemin des interrogations et des révélations jusqu’à l’ultime grand secret…"



Parlons un peu des personnages.
Une belle brochette de personnages dont, Anna, l'héroïne de l'histoire.
Anna est une jeune femme de 30 ans qui court après son identité. Sa famille a "éclaté" alors qu'elle n'était qu'une petite fille et elle en souffre encore. On lui a raconté que sa mère était morte mais un jour, elle reçoit un courrier de son père qui lui apprend que sa mère les a simplement quittés, lui, elle et sa soeur aînée.
La vie d'Anna bascule. Elle a soif de vérité, elle veut connaître la raison qui a poussé sa mère à les abandonner alors qu'elles n'étaient que des enfants. Elle se tourne vers sa grande soeur, Catherine.

Catherine donc, soeur aînée d'Anna qui a dû porter un lourd fardeau, sacrifiant sa jeunesse pour sa soeur. Catherine en veut à Anna de lui avoir gâché la vie. Elle n'apprécie pas trop que sa petite soeur vienne l'importuner... et encore moins pour lui poser des questions sur leur mère ! Mais un événement tragique survient à l'improviste.

Cet accident du destin va mettre Mika, être éclairé, sur la route d'Anna. Mika est un être évolué, une sorte d'ange, sans ailes, un être doué de compassion. Anna ne devait être qu'une simple mission comme les autres, mais le destin en a décidé autrement.

J'ai aussi beaucoup aimé Pascal, le collègue de travail d'Anna qui apporte sa touche de bonne humeur et d'humour pour notre plus grand plaisir. Pascal est comme un grand-frère pour Anna.

Je ne m'attarderai pas sur les autres personnages qui peuplent ce roman par peur de dévoiler trop de détails. ;-)

Mon avis concernant ce roman :
Malgré la taille imposante de l'ouvrage (plus de 500 pages en caractères 10 à vue d'oeil) la lecture se révèle agréable et plutôt rapide. Le style vivant de l'auteure y est pour beaucoup. Le suspense ménagé jusqu'à la fin aussi. On se pose constamment des questions concernant la mère de l'héroïne. On sent que le destin d'Anna n'aura rien d'ordinaire sans arriver à savoir précisément ce qui va lui arriver.
L'apparition du fantastique se fait tout en douceur par l'introduction de Mika dans l'histoire. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises ! Beaucoup de personnages surnaturels et de révélations.

J'ai beaucoup apprécié l'humour léger en particulier dans les dialogues qui sonnent de manière très naturelle.

Le début est très prenant. Par contre, j'ai trouvé que les chapitres se déroulant sur le continent africain traînaient un peu en longueur. Ce passage est pourtant très bien écrit et il nous fait voyager, nous livre des informations intéressantes sur ce continent mais j'ai un peu commencé à m'impatienter. Ce roman souffre, d'après moi, d'un déséquilibre dû à une mauvaise distillation du fantastique : tout commence très fort, l'histoire nous promet beaucoup, puis, le rythme ralenti d'un coup avec ce passage en Afrique et là, on ronge son frein en piaffant d'impatience pour qu'il se passe à nouveau quelque chose d'incroyable et de palpitant. Mais dès la fin de ce passage que j'ai trouvé un peu longuet à mon goût, on retrouve avec plaisir le fantastique et le suspense que nous promettaient les premiers chapitres.
Certains passages clés que je qualifierais même de charnières sont à lire avec concentration pour ne pas avoir l'impression d'être perdu. C'est indispensable pour arriver à bien suivre l'histoire.

Ce roman se révèle être une belle histoire d'amour (à plusieurs niveaux) et de recherche de soi. Les principaux thèmes que je dégagerais sont : quête, révélations, réincarnation, amour interdit, choix, élévation, ...

Juste un petit regret : la rencontre avec quelques fautes d'orthographe (désolée, je suis sans pitié pour ce genre de choses en tant que lectrice) et surtout des "échanges" de mots ont un peu troublé ma lecture. La correction semble avoir été peaufinée par un correcteur orthographique d'ordinateur et non par un correcteur humain ce qui est bien dommage. Même si un pavé demande énormément de travail, il ne faut pas négliger la correction : certaines personnes comme moi sont de véritables maniaques de l'orthographe. Bien heureusement, tout le monde n'est pas aussi regardant que moi sur ce point. ;-)

Un autre regret purement personnel : je pensais que Catherine aurait une plus grande importance dans l'histoire mais elle se révèle être un personnage secondaire passif, même si elle est l'élément déclencheur de la quête d'Anna. Dommage, j'aurais aimé qu'un plus grand "destin" lui soit attribué. ;-)

Un dernier point : la fin du roman. J'avoue avoir été surprise par le dénouement de cette aventure. Je ne peux pas dire que j'ai été déçue non plus mais je m'attendais à un final beaucoup plus... explosif ! L'auteure a réussi à me surprendre, ce qui est tout de même une bonne chose.


En conclusion :  
Un roman mêlant amour, mystère, fantastique et évasion. Malgré ses quelques petits défauts (mais ceci est très subjectif ! Certains auront sûrement un avis différent du mien concernant le passage en Afrique. ;-) ) c'est un roman qui se révèle être sympathique à lire. Je le conseillerais aux gros lecteurs, comme moi, qui aiment les gros pavés : ce livre vous permettra de tenir au moins deux ou trois jours avant d'éprouver ce terrible sentiment de vide qui nous prend tous lorsqu'on referme un livre qui nous procurait un certain plaisir.

Un grand merci à Ex-Tenebris  (dont je fais partie en tant que chroniqueuse), à l'auteure, Marie-Hélène Marathée et à Mon petit Editeur (en particulier à Janyce ;-)) pour m'avoir permis de découvrir ce titre lors d'un partenariat.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire