menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

vendredi 9 septembre 2011

"La soupe au formol" de Frédéric Mouchet


427 pages
Editeur : arHsens édiTions
Dates de parution : novembre 2009
Origine : France
Version originale

Voici mon avis concernant "La soupe au formol" de Frédéric Mouchet.

Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Lorsque l'on prend ce livre en main pour la première fois et que l'on pose son regard sur la couverture, nos yeux se fixent immanquablement sur le centre de l'illustration : un crâne à moitié disséqué. Un objet qui se trouvera au centre de l'intrigue de cet ouvrage. 
Le fond représente une partie du décor de l'histoire : la cathédrale se situant juste à proximité de la faculté d'anatomie de Montpellier. Je trouve que ce côté sombre est un peu symbolique : je l'associerai volontiers à l'humour noir de ce roman.
La police, le style et la couleur jaune choisis pour le titre donnent un côté amusant, dédramatisant, comparable au ton léger utilisé à plusieurs reprises dans cet ouvrage.
Personnellement je trouve que cette couverture est efficace et assez représentative du contenu de l'ouvrage.
Si en regardant simplement cette image vous sentez votre estomac se soulever, n'ouvrez surtout pas ce roman ! Si sa contemplation ne vous gêne pas le moins du monde, alors foncez !

Voici le résumé figurant au dos du roman :
"Une fois seul dans la salle d’embaumement, j’en profitai pour l’explorer un peu. Deux marmites attirèrent mon attention. Je soulevai le couvercle de l’une d’elles et ne distinguai tout d’abord qu’une espèce de soupe d’allure consistante. Une tige métallique était posée à côté et je l’utilisai pour sonder le contenu. Un objet dur y était immergé ; d’un mouvement de poignet, je parvins à le faire apparaître brièvement. Un nez surmonté de deux orbites surgirent à la surface de l’épais liquide et je sursautai, manquant de peu de renverser la marmite.

 
    La Soupe au formol, polar “à tiroirs”, se présente sous la forme d’une compilation de textes réalisée par Georges Flaubert, professeur de médecine à la retraite, dans sa volonté de constituer un dossier le plus complet possible concernant une certaine Affaire Barone : le très étrange vol d’une tête disséquée dans le musée d’Anatomie de la faculté de Médecine de Montpellier, suivi du meurtre apparemment inexplicable du professeur Barone, sous-chef du service d’anatomie, et d’un chapelet d’autres crimes.

Menant le lecteur vers la résolution de l'Affaire Barone, vérité, fiction et délires psychotiques se mêlent dans un assemblage bigarré au contenu le plus souvent macabre ou grotesque, où des anti-héros rivalisent de mauvaise foi et de déductions à l'emporte-pièce. "

Parlons un peu des personnages.
Des personnages très divers peuplent ce roman. 
La grande majorité d'entre-eux sont des médecins et des appariteurs mais vous y trouverez aussi des cadavres à la pelle, deux détectives, un inspecteur ... 

Mes personnages coups de coeur ont été Hane et Nicolau, les deux détectives. Ce duo m'a vraiment fait penser à Sherlock Holmes et le Dr Watson. Nicolau fait des suppositions que Hane s'empresse de démolir en se lançant dans des déductions. Ils échaffaudent ensemble des plans qui tournent le plus souvent à la zizanie. Comme le duo Holmes/Watson, ils sont en concurrence avec la police représentée par l'inspecteur Tort. Des personnages que j'ai trouvés plutôt amusants et intéressants même s'ils sont un peu les clônes de deux figures mythiques.

Pas mal d'anti-héros dans cet ouvrage, pour notre plus grand bonheur. Des personnages parfois à la limite du crédible tellement ils peuvent être grotesques mais on s'en fiche ! Ils remplissent tout à fait leurs rôles et nous font rire, frissonner, grimacer... c'est ce qui compte.

Mon avis concernant ce roman :
Que dire de cet ouvrage sinon que c'est un OVNI. Ce n'est ni un roman, ni un recueil, ni un "documentaire" mais, c'est à la fois un roman, un recueil et un "documentaire".
Je m'explique : ce livre se présente tout d'abord comme un documentaire sur une affaire qui est censée s'être réellement passée, l'affaire Barone. Le côté "réel" est accentué par le ton sérieux utilisé pour nous présenter chaque document avec, en prime, des consignes de lecture qui, elles, m'ont beaucoup fait rire. Chaque texte est accompagné d'une mise en garde contre les effets indésirables que l'on pourrait ressentir à sa lecture. Le narrateur principal, auteur supposé de ce dossier et médecin à la faculté de Montpellier, nous indique les "remèdes" à tenir à portée de main durant notre découverte de chacun des documents. Je ne vous en dévoilerai pas plus sur ces "recommandations", je préfère vous les laisser découvrir au fil de votre lecture.
Dans les toutes premières pages, on nous présente avec le plus grand sérieux possible, la recette de la soupe au formol : attention ! Il faut avoir le coeur bien accroché. C'est assez peu ragoûtant. Personnellement, ça m'a beaucoup amusée.

Cet ouvrage peut aussi être considéré comme un recueil, du fait qu'il est composé d'un regroupement de textes tous écrits par des protagonistes différents qui nous exposent chacun leur tour leur point de vue sur cette fameuse affaire concernant le meurtre du professeur Barone. Chaque style est vraiment très différent, chaque narrateur a sa façon de parler, ses petites manies, ses raisons d'avoir agit de la sorte... Par contre, certains semblent vouloir maquiller la réalité : parfois volontairement, parfois involontairement.

Enfin ce livre est un roman de par la manière dont chaque histoire est racontée. Un style agréable à lire, très abordable, très fluide. Ce livre se lit tout seul.

Pour en revenir sur les différents points de vue, je dirai que chaque texte relate la même histoire mais chaque version nous apporte un nouvel indice et nous fait progresser dans le dénouement de cette fameuse affaire. On redécouvre le même événement sous des angles différents qui nous permettent petit à petit d'assembler toutes les pièces du puzzle.


En conclusion :  
Un roman comme je n'en avais pas encore lu avec un concept plutôt amusant et intéressant. Encore une fois, je tiens à avertir les personnes sensibles : les descriptions sont assez macabres et les lecteurs qui n'ont pas le coeur bien accroché (ou qui ne sont pas habitués à lire des ouvrages d'horreur) seront bien vite choqués, dégoûtés et auront beaucoup de mal à lire cet ouvrage. Pour les personnes qui ne sont pas gênées par un peu de "boucherie gratuite", la lecture de ce roman sera un véritable moment de bonheur !

Un grand merci à Karine du forum "club de lecture" , à l'auteur, Frédéric Mouchet et à arHsens édiTions pour m'avoir permis de découvrir ce titre lors d'un partenariat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire