menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

lundi 20 juin 2011

Ma critique de :" 0.4 " de Mike A. Lancaster



255 pages
Editeur : Nathan jeunesse (collection "Blast" : ado/adulte)
Date parution : (avril 2011)
Origine : Royaume-Uni
Traduction française


Voici ma critique de : "0.4" de Mike A. Lancaster.

Tout d'abord parlons de la couverture du livre : surtout, ne vous fiez pas à l'aspect austère de la photo de l'ouvrage dans ce billet. Quand on a le livre en main, on ne peut qu'être surpris par l'aspect "métallisé" de cette couverture qui gagne en originalité. J'avoue, je me suis beaucoup amusée à jouer avec les reflets irisés. Attention toutefois ! En plein soleil, on risque d'éblouir les passants dans la rue. Si, si, je vous assure : j'ai testé ! Allons, redevenons sérieux. Cette couverture est donc sympathique mais elle reflète tout à fait l'état d'esprit du roman : technologie, numérique, science-fiction... En effet, le côté répétitif et bien organisé des petits bonshommes qui ornent la couverture me font penser à un disque dur. Ce "disque dur" présente toutefois quelques clusters défectueux : les quatre personnages blancs sur fond rouge. On s'attend à une histoire qui traite du thème de la différence. Ce qui est le cas. Mais on n'imagine pas encore à quel point cette différence est originale. Un autre détail m'a intriguée : l'étiquetage du nom de l'auteur qui contraste avec le côté virtuel du reste de la couverture. Ce détail (qui n'en est pas un !) est en parfait accord avec l'univers de l'histoire dans lequel nous entrons en commençant à feuilleter ce roman : il aurait été écrit à partir d'enregistrements audio sur de vieilles cassettes. Mais je ne vous en dis pas plus pour l'instant. ;-)

Voici le résumé figurant au dos de l'ouvrage :
"Quand ils se sont réveillés, leur amis, leurs parents, leurs voisins, tout le monde avait changé. 
Tout le monde sauf eux quatre. "


Allons-y ! Parlons un peu des personnages.

Ce roman met en scène quatre personnages principaux, quelques personnages secondaires et beaucoup de "figurants".
Parmi les personnages principaux se trouve Kyle Straker. Il est l'auteur des enregistrements à partir desquels cette histoire a été écrite. Ce roman est donc une retranscription de son témoignage sur des événements passés. Le père de Kyle possédait un vieux magnétophone analogique dont le jeune homme a décidé de se servir pour nous ouvrir les yeux sur une vérité : le monde a changé. Oui. Je sais. Dit comme ça, ça ne vous parle pas beaucoup. Le monde change, et alors ? Mais le changement dont il est question est brutal et surtout... inattendu.

Kyle fait partie de ceux qui seront désignés comme étant des "0.4". Tout comme son amie Lily, Mr Peterson et Mrs O'Donnel. 

Passons à mon avis général sur ce livre.


La structure de ce roman est plutôt originale. Le découpage a été fait en fonction des enregistrements sur cassettes de Kyle. "L'éditeur" (qui est l'auteur de ce roman en personne) commence cet ouvrage par des avertissements qui nous aident à nous mettre tout de suite dans le bain et donnent tout de suite à cette histoire une impression de vérité. Le texte est parfois annoté pour nous donner l'impression que l'auteur a vraiment écrit cette histoire suite à l'écoute et l'analyse des fameuses cassettes dont il est question. J'ai beaucoup apprécié ce petit air de documentaire.

Le style est clair, très abordable et agréable à lire.

L'intrigue est finement tracée, nous guidant peu à peu vers la vérité en nous montrant que l'on s'est trompé de direction. Je pense en particulier à cette dénomination "0.4" qu'il ne faut pas lire "zéro virgule quatre" mais bien "zéro point quatre". Il ne s'agit pas d'un pourcentage de population comme on le pense en débutant la lecture. Non. Ce nombre a une toute autre signification que je tairai afin de ne pas tout vous dévoiler.
Sachez simplement qu'il y a un rapport très étroit entre ce nombre et les nouvelles technologies. ;-)

Oh et puis, c'est mon jour de bonté. Voici donc une phrase tirée du communiqué de presse du roman qui vous mettra sûrement sur la voie :
"Un roman rythmé et angoissant : et si l'humanité, tel un vulgaire logiciel, était régulièrement mise à jour ?"


En conclusion :

Ce roman appartenant au label ado-adulte "Blast" des éditions Nathan Jeunesse  est le premier roman de Mike A. Lancaster. La suite de "0.4", intitulée "1.4" est apparemment en préparation. Je serais vraiment ravie de pouvoir la lire.
J'allais oublier : "0.4" s'adresse à un public de lecteurs à partir de 12 ans.
Un grand merci à Karine du forum "club de lecture" et aux éditions Nathan Jeunesse pour m'avoir permis de découvrir ce titre lors d'un partenariat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire